Les efforts toulonnais récompensés face à Lyon

  • Comme beaucoup de ses coéquipiers, Cheslin Kolbe incarne le renouveau toulonnais. Le RCT montre un nouveau visage.
    Comme beaucoup de ses coéquipiers, Cheslin Kolbe incarne le renouveau toulonnais. Le RCT montre un nouveau visage. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Longtemps erratiques cette saison, les Toulonnais ont effectué une véritable démonstration de force à Lyon. Elle est le fruit de plusieurs mois de travail et d’une confiance retrouvée.

Si les Toulonnais voulaient impressionner leur futur "directeur du rugby", c’est réussi ! S’ils voulaient donner un aperçu de l’équipe qu’ils auraient pu être au complet, c’est réussi également. Derrière un pack dominateur, une charnière joueuse et inspirée, et son duo de casques rouges Kolbe–Villière associé à Luc dans le triangle arrière, présents aux quatre coins du terrain, les Toulonnais ont frappé fort sur le terrain d’un Lou rendu inoffensif à force d’être cantonné dans son camp et incapable de jouer ses maigres ballons d’attaque. L’addition aurait même pu – dû ? – être plus corsée, sans un essai refusé avec sévérité au centre australien Duncan Paia’Aua (37e, après un arbitrage vidéo) et quelques coups de pied égarés par Louis Carbonel, face au vent à sa décharge.

"Nous avons mis les éléments dans le bon ordre pour aller chercher une victoire", se réjouissait le talonneur, Christophe Tolofua, avant de rappeler que tout ne fut pas aussi aisé que le score l’indique. «C’était serré à la mi-temps. Cela fait plaisir de relancer la machine, de pouvoir s’exprimer».

Un réveil trop tardif ?

«Nous nous trouvons dans le jeu, nous arrivons à enchaîner, embrayait son ouvreur. C’est le fruit de notre travail. Toute la semaine, nous mettons un processus en place pour avoir confiance, garder notre plan de jeu. Depuis deux ou trois mois, je perçois qu’on doute rarement. Nous avons tellement confiance en ce que nous faisons et de la manière dont nous nous entraînons la semaine que s’il nous arrive des imprévus le jour du match, ce n’est pas grave. Nous nous concentrons sur nous et nous repartons de l’avant sur l’action d’après».

Le seul regret pourrait être d’avoir trouvé la bonne carburation si tard. Le débours accumulé en Top 14 pourrait s’avérer trop dur à combler. Mais est-ce vraiment important, pour une équipe le regard tourné vers le bas il n’y a pas si longtemps ?

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Sébastien Fiatte
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?