Faut-il changer la règle du carton rouge ?

  • Faut-il changer la règle du carton rouge ?
    Faut-il changer la règle du carton rouge ? Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Testée par World Rugby en Super Rugby et en United Rugby Championship, la nouvelle règle du carton rouge durant vingt minutes, assorti du remplacement par un autre joueur passé ce délai divise en France, où l’instance mondiale aimerait pourtant mener l’expérience…

L’information avait été révélée par nos confrères anglais du Telegraph, au milieu en avril : World Rugby songerait sérieusement à changer le règlement concernant le carton rouge, en le rendant moins sévère. On s’explique : à l’heure actuelle, un joueur sanctionné quitte le terrain et laisse son équipe en infériorité numérique. Dans la nouvelle règle, le fautif pourrait être remplacé vingt minutes après sa sortie du terrain. Cette règle est actuellement testée dans deux championnats : le Super Rugby de l’hémisphère Sud, et le United Rugby Championship 14 (ex-Ligue celte) au Nord. Pourquoi changer ? Pour alléger le poids de certaines décisions arbitrales, qui bouleversent parfois le cours d’une rencontre. On pense notamment au deuxième ligne anglais Charlie Ewels qui, après seulement 82 secondes face à l’Irlande lors du Tournoi des 6 Nations, a été expulsé.

Interrogé à ce sujet le 12 avril, le président exécutif de World Rugby, Alan Gilpin, a reconnu que ce test n’a pas été suffisamment long et étendu pour permettre à l’instance mondiale de rendre un verdict : "Il serait bien que davantage de championnats testent cette règle pour que cela nous donne un meilleur aperçu de son effet sur le jeu. Nous avons besoin de plus de données pour voir si cela affecte l’équilibre entre sécurité et spectacle."

Pas avant la Coupe du monde 2023

Le patron de World Rugby n’a pas encore tranché. Ce qui n’est pas le cas ailleurs, et notamment chez le diffuseur du Top 14, Canal +, dont nous avons contacté le directeur de la rédaction rugby, Éric Bayle. Pour lui, les choses sont claires. Si l’on réduit le handicap créé par un carton rouge, le rugby court à sa perte : « La seule manière pour que les joueurs agressifs contrôlent leurs gestes et veillent à la sécurité des autres, c’est que cette règle n’entre pas en vigueur. Même si cela doit se faire pendant un certain temps, au détriment du spectacle. Les diffuseurs ne peuvent pas penser qu’à eux et au spectacle. Entre la France et le Royaume-Uni, il y a une dizaine de polémiques par semaine sur des cartons rouges donnés pour sanctionner un geste dangereux. Cela ne devrait plus exister, sauf accident. » Et le présentateur emblématique de citer en exemple le pilier montpelliérain Mohamed Haouas, sanctionné d’un rouge et d’une semaine de suspension pour un contact tête-tête.

Il estime d’ailleurs que l’argument sur les injustices arbitrales ne tient pas : « Il faut prendre de la hauteur. Il y aura probablement des injustices. Mais est-ce que cela n’en vaut pas la peine ? Le sujet est trop grave. On ne peut pas dire que le monde du rugby ait pris conscience de l’importance de la santé des joueurs et de la dangerosité de certains plaquages. Les sanctions sont insuffisantes. Pour régler ce problème, il ne doit pas y avoir de demi-mesure. La justice sportive est moins grave par rapport à l’enjeu. Et quand le problème sera réglé dans trois, quatre, cinq ans, il n’y aura plus d’injustice. À force de sévérité, les entraîneurs seront obligés de prendre des mesures et les joueurs d’être encore plus vigilants. » World Rugby a d’ores et déjà prévenu que si la règle changeait, ce ne serait pas avant la Coupe du monde 2023. Mais de toute évidence, l’avis de l’instance suprême du rugby mondial ne fait pas l’unanimité…

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?