Champions Cup - Thomas Ramos, là-haut sur son nuage

  • Depuis un mois, Thomas Ramos enchaîne les performances XXL.
    Depuis un mois, Thomas Ramos enchaîne les performances XXL. SUSA / Icon Sport
Publié le

Depuis un mois, l’arrière toulousain enchaîne les performances XXL. Samedi, en plus de son sans-faute décisif au pied, il a encore livré une partition proche de la perfection.

A l’image de son équipe, Thomas Ramos avait souffert lors de sa dernière sortie à l’Aviva Stadium, en 2019. Samedi, à Dublin, il a clairement remis les pendules locales à l’heure française. L’arrière international fut tout simplement sensationnel. Au pied d’abord puisque son sans-faute face aux perches fut décisif. Autant que son tir au but converti sur son mauvais côté (ce que Ben Healy n’est pas parvenu à réaliser) durant la fameuse séance qui a clôturé ce duel incroyable.

Et que dire de son apport dans le jeu ? C’est lui qui a initié l’action qui a mené au premier essai, en trouvant Pierre Fouyssac à son intérieur. C’est lui, encore, qui a livré une merveille de passe, malgré la pression adverse, pour offrir à Matthis Lebel son premier essai du jour. Et c’est lui, toujours, qui a impulsé le rythme, en remontant plusieurs ballons avec talent et efficacité, comme cette relance magnifique autour de l’heure de jeu qui, sans un en-avant de Peato Mauvaka, aurait pu accoucher d’un meilleur sort.

Enfin, il faut souligner ses récents progrès défensifs. A ce titre, son retour sur Simon Zebo en bout de ligne, en première mi-temps, a sûrement sauvé les siens. Mais ce n’est pas forcément une surprise de voir Ramos évoluer à un tel niveau de performance. Parce qu’il est un homme de grand match et qu’il est actuellement en lévitation.

Patron, sur le terrain et en-dehors

Avant le huitième de finale retour en Ulster, l’intéressé confiait dans ces colonnes : « Cela me fait du bien de disputer des matchs européens qui me mettent dans le rouge. Puis c’est le genre de rendez-vous dans lesquels je peux me montrer. »

Et on le voit justement. S’il n’a pas encore totalement convaincu le staff de Fabien Galthié, il flambe en club. Irrésistible lors de la double confrontation face à l’équipe de Belfast, impeccable à l’ouverture à Marseille contre Toulon, encore séduisant devant La Rochelle au Stadium, Thomas Ramos est toujours sur sa lancée. Offensivement, ses prises d’initiative sont des modèles du genre et son influence a encore grandi dans le groupe.

Samedi, il a harangué à plusieurs reprises ses partenaires pour les pousser ou les rassurer. Un patron, dans le jeu et en-dehors. Puis, il faut dire que sa récente prolongation (jusqu’en 2027) l’a définitivement libéré. Autant que la concurrence à venir avec Melvyn Jaminet et Ange Capuozzo a sûrement fini d’aiguiser son esprit de compétiteur sans égal. En ce moment, là-haut plane Ramos...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?