TOP 14 - Castres et le dernier coup de collier

  • Les Castrais de Wilfrid Hounkpatin veulent rester invaincus à domicile cette saison, ce qui leur ouvrirait les portes de la phase finale
    Les Castrais de Wilfrid Hounkpatin veulent rester invaincus à domicile cette saison, ce qui leur ouvrirait les portes de la phase finale Icon Sport - Icon Sport
Publié le

C’est une sorte de finale que disputeront Tarnais et Catalans, dimanche soir. Le CO cherchera à valider mathématiquement sa qualification là où les Perpignanais lutteront pour leur maintien.

Ce Top 14 incroyablement serré peut tout vous offrir mais aussi tout vous prendre. Il reste deux matchs, les huit premiers du classement se tiennent en dix points et ces fameux dix points sont toujours sur le tapis. Pour les Castrais, actuels troisièmes ex æquo avec l’Union Bordeaux-Bègles (67 points), rien n’est encore définitivement joué. Selon les différents scénarios de la fin de saison, ils peuvent espérer tutoyer les étoiles en terminant à une des deux premières places et s’offrir ainsi une qualification directe pour une demi-finale à domicile, obtenir une place en barrages ou même, dans le pire des cas, être éjectés du top 6. Le paradis ou l’enfer en quelque sorte. Wilfrid Hounkpatin, le pilier droit castrais, confiait d’ailleurs récemment qu’il "serait vraiment difficile moralement d’être sortis du top 6 si près du but, après tant de journées passées en position de qualifiables".

Le CO et l’incroyable dynamique

Pas de panique toutefois. Sur le papier, les hommes de Pierre-Henry Broncan sont bien plus proches de la porte des cieux que de franchir le Rubicon. Le calendrier leur propose, sur les deux dernières rencontres, deux équipes qui ne sont plus intéressées par le top 6 – Perpignan et Pau – et les Tarnais sont les seuls, parmi leurs concurrents directs, à être dans ce cas. Aussi, il ne leur manque qu’une victoire pour être assurés de prendre le wagon de la phase finale. Ils sont en présence d’un joker que d’autres n’ont pas (Toulon ou Toulouse, par exemple, devront tout gagner).

Les Castrais ont aussi pour eux leur incroyable dynamique. Ils sont invaincus sur leur pelouse de Pierre-Fabre depuis vingt matchs et le 22 décembre 2020. Seule l’Union Bordeaux-Bègles a réussi à obtenir le match nul à Castres au mois de septembre dernier. Toutes les autres formations ont baissé pavillon dans le Tarn et on jurerait que les Tarnais se sont fixés pour objectif de terminer l’exercice 2021-2022 sans mordre la poussière chez eux. Fort de ses quatre victoires lors des cinq derniers matchs (dont trois succès consécutifs), le CO a aussi pu "faire du jus" lors des deux précédents week-ends européens. Les Tarnais (comme l’UBB et le MHR d’ailleurs) ont tranquillement regardé Toulouse, Toulon, La Rochelle, le Racing 92 et Lyon s’écharper sur la scène continentale. Et si, finalement, l’élimination cruelle des Castrais de la Champions Cup était un mal pour un bien ?

Pour toutes ces raisons, les supporters tarnais peuvent être confiants et croire en une fin de saison passionnante pour les Bleus et Blanc. Mais attention à ne pas se voir trop beaux : les Perpignanais jouent leur survie en Top 14 sur leurs deux derniers matchs (actuels barragistes, les Catalans comptent trois points de retard sur Brive et le maintien direct). Et on sait à quel point une bête blessée peut être dangereuse…

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?