Top 14 - Une bravoure qui méritait tellement mieux pour l’Usap

  • Malgré leur victoire contre l'UBB, les Catalans devront jouer un barrage d'accession.
    Malgré leur victoire contre l'UBB, les Catalans devront jouer un barrage d'accession. Icon Sport
Publié le

Les Perpignanais ont mérité ce succès, riche de trois essais puis fruit d’une belle application défensive sur trois pénaltouches adverses.

On s’attendait à ces ingrédients. Une ambiance de feu, une équipe catalane qui avait visiblement bien préparé son match pour offrir le maximum de son potentiel à ses aficionados survoltés. 17-12 pour Perpignan à la pause et ce sentiment que tout pouvait arriver dans un match tourné vers l’offensive parfois jusqu’à l ivresse. Deux essais partout, des essais construit., Une série de déboulés superbes dans l’axe sur le premier conclu par Tristan Labouteley puis ce coup de pied en cloche de Tom Ecochard pour son arrière Lucas Dubois, surgi comme au coin… du bois pour permettre à son équipe de prendre l’avantage juste avant le repos. La production des deux centres Jeronimo De la Fuente et Afusipa Taumoepeau méritait bien ça.

Les Bordelais présumés les plus forts s’étaient montrés parfois brillants mais sans vraiment prendre le match en main et sans coincer l’adversaire dans un étau digne de ce nom.

Les spectateurs neutres (s’il y en avait) pouvaient gloser sur les deux réalisations de l’UBB, Buros sur un élargissement après maul et surtout ce "une-deux" le long de la ligne de Seuteni et de Federico Mori, modèle d’attaque toute en délicatesse. Mais Jalibert manqua la réception du renvoi, ce qui provoqua in fine l’essai de Dubois. Couac symbolique de cette mi-temps un peu « fofolle ».

Lemalu décisif

Elle avait donné confiance aux Catalans, c’est une certitude. Ils l’ont prouvé en marquant un essai de plus impeccablement après touche par Lemalu. Belle leçon d’efficacité pour une équipe qui jouait clairement au-dessus de son niveau supposé. Le climat était devenu favorable aux locaux et les Bordelais ne trouvaient plus le momentum.

À la 68e, ils manquaient une occasion en or après une touche à 5 mètres, le maul semblait si bien enclenché… Mais le pack de l’Usap fit le sacrifice nécessaire. L’aurait-il réussi dans un match lambda ? Le plus terrible, c’est qu’il recommença l’opération à la 78e. Troisième occurrence à la 80e et rebelote. Labouteley intercepta l’ultime lancer. Difficile de dire que ce ne fut pas mérité.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?