Bordeaux-Bègles : quel avenir pour Cameron Woki ?

  • Quel avenir pour Cameron Woki ?
    Quel avenir pour Cameron Woki ?
Publié le

Comme Damian Penaud à Clermont, le troisième ligne international sera en fin de contrat en juin 2023. Un dossier qui devrait agiter le marché dans les prochains mois. Explications.

Dans cette semaine particulière du côté de Bordeaux-Bègles, derrière les tensions publiques apparues entre le manager Christophe Urios et ses deux internationaux Matthieu Jalibert et Cameron Woki, l’avenir de ce dernier a été évoqué par le président Laurent Marti. Comme expliqué à plusieurs reprises ces derniers mois dans ces colonnes, il est très incertain. Le troisième ligne des Bleus (23 ans ; 16 sélections), replacé dans la cage en sélection, arrivera en fin de contrat en Gironde en juin 2023. S’il l’honorera bien jusqu’à son terme, il s’interroge sur la suite à donner à sa carrière. "Cameron a exprimé deux fois le fait de ne pas être sûr de vouloir continuer à Bordeaux, a confirmé Marti dans Sud Ouest. C’est honnête de sa part. Il est hésitant dans sa motivation. Il ne faut pas essayer de passer en force mais le laisser mûrir son choix. Nous lui avons fait une belle proposition avant le Tournoi des 6 Nations." Une proposition à laquelle l’intéressé n’a toujours pas répondu favorablement, lui qui se sait à un carrefour dans son parcours personnel.

Comme pour Matthieu Jalibert, Laurent Marti a bien sûr fait de la prolongation de Cameron Woki une pierre angulaire de son projet futur. Lui veut que ces deux joueurs, qui incarne la réussite actuelle de l’UBB, en soient au cœur. Jalibert s’est engagé jusqu’en 2025. Mais, très logiquement, Woki est devenu une attraction du marché. Selon nos informations, le Stade français s’est penché sur son cas et serait prêt à lui offrir un contrat d’envergure. Suffisant pour le convaincre ? Pas sûr. D’autant que voisin du Racing 92, soucieux de préparer l’après-Wenceslas Lauret (il aura 34 ans en 2023), pourrait aussi passer à l’action.

Situation similaire pour Penaud

Quoi qu’il arrive, le dossier Cameron Woki va animer les prochains mois. Même si, comme la plupart des internationaux, ce dernier voudra certainement être fixé assez tôt en saison de Coupe du monde. L’autre principal dossier à suivre chez les Bleus sera celui de l’ailier ou centre clermontois Damian Penaud (25 ans ; 32 sélections), dont l’engagement avec l’ASMCA arrive aussi à son terme en juin 2023. Le fait de voir son club rentrer progressivement dans le rang, même si son président Jean-Michel Guillon a récemment annoncé des ambitions élevées d’ici 2025, pourrait-il le pousser à aller voir ailleurs ? L’éventualité existe. Là encore, le Racing 92, désireux de renforcer ses couloirs après le départ de Teddy Thomas et malgré la prolongation de Juan Imhoff jusqu’en 2024, est déjà venu aux renseignements. Le club francilien aurait même une longueur d’avance sur la concurrence en cas de départ de Penaud.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?