Revue de l'élite - Les déceptions : Sopoaga, Pollard, Hanrahan, Sanchez...

  • Lima Sopoaga (LOU).
    Lima Sopoaga (LOU). Icon Sport - Icon Sport
Publié le

C’est peu dire que cette saison 2021-2022 fut un mauvais cru pour les ouvreurs étrangers.

Faut-il y voir un signe que, dans le sillage d’un XV de France en plein renouveau, les clubs du Top 14 ont réussi à renouer avec une certaine identité de jeu, à laquelle les stratèges venus de l’étranger ont eu du mal à s’acclimater ? Peut-être bien, allez…

Reste que les déceptions furent nombreuses, à l’instar du champion du monde sud-africain Handré Pollard réduit malgré son statut de joueur le mieux payé du championnat à jouer les utilités en fin de saison avec le MHR, après une succession de blessures. On pense ici encore au All Black Lima Sopoaga (photo du haut), l’homme qui devait faire franchir un cap au Lou dans les grands matchs, qui aura finalement traversé comme un spectre sa saison du côté du Matmut Stadium Gerland après deux exercices européens déjà peu convaincants chez les Wasps.

On n’oublie pas non plus JJ Hanrahan (photo du bas), attendu comme le successeur de Lopez en Auvergne mais qui n’aura jamais trouvé ses marques chez les Jaunards, au point de s’en retourner en Irlande avant la fin de son contrat, ou encore le Puma Nicolas Sanchez plus que jamais dans l’ombre de Joris Segonds au Stade français, et désormais dans le viseur du jeune Léo Barré. Benjamin Botica, attendu au tournant à Castres après son départ de l’UBB, peut également être mentionné.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?