Le beach-rugby entre en piste à Gruissan

  • Le tournoi tient à mettre en avant le rugby féminin, trente-six équipes de femmes seront engagées dans cette 7e édition du Gruissan Beach Rugby sur la plage des Chalets.
    Le tournoi tient à mettre en avant le rugby féminin, trente-six équipes de femmes seront engagées dans cette 7e édition du Gruissan Beach Rugby sur la plage des Chalets. Photo Gruissan Tourisme
Publié le , mis à jour

Près de mille joueuses et joueurs fouleront le sable gruissanais ce week-end. Une belle compétition placée sous le signe de la convivialité.

Du sable, du soleil et du rugby, trois ingrédients de rêve pour un week-end parfait. C’est le programme proposé par la ville de Gruissan et sa 7e édition du « Gruissan Beach Rugby ». Près de mille joueuses et joueurs, venus de toute la France, feront le déplacement. Ils se disputeront les deux boucliers en jeu sur la mythique plage des Chalets, rendue célèbre par le film « 37°2 le matin ». Maintenant que le décor est planté, place aux acteurs. Soixante équipes masculines concourront pour le bouclier de la « Cup Open ». Trente-six équipes féminines se battront pour soulever le bouclier de la « Cup Girls. » Car oui, même si la fête et la convivialité priment, la compétition reste présente, comme le souligne Didier Codorniou, maire de la cité gruissanaise et ancien trois-quarts centre de légende du XV de France : « Le jeu est toujours très sérieux, très appliqué pour essayer de gagner cette étape. Des joueurs talentueux seront présents pour que la fête soit encore plus belle. » Et puis, quoi de mieux que le sable pour rester en forme. En tant que fin connaisseur, monsieur le maire livre son analyse : « Le rugby de plage a façonné beaucoup de joueurs, moi le premier. Il permet de travailler ses appuis, sa vivacité et sa tonicité. »

 

L’organisation compte bien bichonner ses compétiteurs car avec les fortes chaleurs, la sécurité des joueurs sera une priorité : « Un accent particulier a été mis sur le bien-être des participants, affirme Didier Codorniou. On a fait en sorte que les terrains puissent être arrosés avec de l’eau de mer pour éviter un sable brûlant. » Un millier de supporters est attendu sur la côte audoise ce week-end, réclamant une organisation millimétrée. Alors, l’ancien joueur du Stade toulousain et du Racing Club narbonnais n’oublie pas d’avoir une pensée pour ses petites mains : « C’est un évènement important pour notre ville. Il ne serait pas réalisable sans l’implication de nos bénévoles et l’appuie de l’Aviron gruissanais. »

 

Du rugby pour tous

 

Les fils rouges de ce week-end de beach-rugby seront évidemment la « Cup Open » et la « Cup Girl » mais c’est le tournoi des « Minots », réservé aux moins de 12 et 14 ans, qui ouvrira le bal dès vendredi matin. Les jeunes pousses pourront également profiter samedi et dimanche des animations diverses proposées, toujours autour du ballon ovale bien sûr (concours de drops, mini-tournois, jeux). Cerise sur le gâteau, ils pourront même rencontrer leurs idoles puisque Melvyn Jaminet (Toulouse, ex-Usap) et Coco Lindelauf (Blagnac), parrain et marraine de cette édition, seront présents tout le week-end. L’arrière du XV de France, nouvelle recrue toulousaine, n’a pas été choisi au hasard par l’édile : « C’est un joueur qui représente bien l’Occitanie et qui a marqué cette saison. C’est une belle vitrine de ce sport avec un parcours surprenant, qui fait rêver beaucoup de nos jeunes. » D’autres grands noms du rugby français pourraient venir tâter le ballon sur la plage des Chalets. Et comme toutes les bonnes choses ont une fin, le « Gruissan Beach Rugby » s’achèvera dimanche soir à 19 heures avec la remise des prix. Mais c’est sans aucun doute que les participants sauront faire durer le plaisir.

 

Pierre Magne
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?