Amical - Les recrues de Montpellier au rendez-vous face à Lyon

  • Léo Coly a débuté son aventure montpelliéraine face au LOU.
    Léo Coly a débuté son aventure montpelliéraine face au LOU. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Bien que battus après avoir dominé la première mi-temps, les Cistes pourront trouver dans cette première sortie des motifs de satisfaction, à l’image des prestations des recrues.

Les Montpelliérains voulaient procéder à une large revue d’effectif, ils l’ont fait. Le staff avait prévu deux équipes presque complètement différentes pour les deux mi-temps : la preuve, c’est que seuls deux joueurs ont démarré les deux actes : le pilier gauche Simon-Pierre Chauvac et le troisième ligne aile Clément Doumenc, deux recrues débarquées à l’intersaison de Brive et de Carcassonne. Chacun a donc eu droit à son galop d’essai. Seuls Yacouba Camara, Arthur Vincent, Vincent Rattez, Zach Mercer et Alexandre Bécognée manquaient à l’appel, plus les blessés Enzo Forletta, Paul Willemse et Grégory Fichten. En l’absence de "Yacou" l’habituel capitaine, c’est Geoffrey Doumayrou et Florian Verhaeghe qui ont respectivement porté le brassard de capitaine en première et deuxième mi-temps. On retrouve là la volonté du staff de « distribuer » du leadership au sein de l’effectif héraultais, après les départs de plusieurs joueurs emblématiques la saison dernière.

Il est aussi intéressant de souligner qu’en première mi-temps, le staff a choisi de titulariser Léo Coly et Louis Carbonel à la charnière, ce dernier faisant glisser l’habituel ouvreur italien Paolo Garbisi au poste de premier centre, comme l’avait laissé entendre l’entraîneur des trois-quarts Jean-Baptiste Elissalde il y a quelques semaines. Autre fait important, on peut noter que c’est Louis Carbonel qui a pris la responsabilité des tirs au but.

Premier essai pour Lam

 

Pour leur première sortie, les Cistes ont signé une première mi-temps appliquée et réaliste, et la recrue Ben Lam a même signé son premier essai, bien servi par un jeu au pied de Doumayrou. Le résultat final, et accessoirement la défaite, étaient anecdotiques pour le manager Philippe Saint-André : « C’était l’occasion de réaliser une grosse revue d’effectif. Notre première mi-temps a été propre même si on peut mener 24-7 à la mi-temps. En deuxième période, on a changé treize joueurs puis on a eu quelques pépins physiques. On finit le match avec une équipe très jeune, c’était devenu plus compliqué. Mais les matchs amicaux servent à ça, à voir de jeunes joueurs, voir les recrues s’intégrer petit à petit. Maintenant, on a 15 jours pour arriver prêts à La Rochelle ». Seuls points noirs de la rencontre, l’arrière Julien Tisseron a subi une commotion tandis que le centre Yvan Reilhac s’est légèrement blessé à la jambe. 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?