Dépôt de bilan : Y a-t-il un espoir pour les Wasps ?

  • Dépôt de bilan : Y a-t-il un espoir pour les Wasps ?
    Dépôt de bilan : Y a-t-il un espoir pour les Wasps ? PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Comme à Worcester, le spectre du dépôt de bilan se rapproche pour les Wasps. mais un ancien directeur exécutif du club est en train de monter un projet avec un fonds d’investissements. c’est la dernière chance pour ce club historique.

Au moment où l’on écrit ces lignes, les Wasps sont toujours au bord du dépôt de bilan, mais on a appris cette semaine qu’il y avait un repreneur en vue pour le club jaune et noir. David Armstrong, ancien directeur général du club jusqu’en 2017 est en train de finaliser un projet avec Terminum Capital, un fonds d’investissement. Le but : reprendre à la fois le club en tant que tel, mais aussi le stade de Coventry dans lequel il joue depuis 2014. Ce projet est estimé à cinquante millions de livres plus douze destinées au fonds de roulement. On rappelle que Worcester a été mis hors championnat, "suspendu" selon la terminologie officielle, après avoir été mis en redressement judiciaire.

Les Wasps souffrent d’une dette énorme vis-à-vis de l’administration, d’abord comme Worcester à hauteur de deux millions de livres. Il est aussi endetté vis-à-vis de particuliers qui avaient prêté de l’argent en 2014, le club leur doit encore 35 millions de livres environ. Chacun avait alors avancé 2 000 livres. Mais le club pris à la gorge a d’abord remboursé les prêts octroyés par la municipalité de Coventry et son propre propriétaire Derek Richardson. Il fut l’artisan du grand déménagement du club de Londres à Coventry. Selon lui, l’achat d’un site capable de générer des revenus hors des matchs était la seule façon de faire survivre le club et le stade de Coventry disposait d’un hôtel et d’un casino. Mais la stratégie a produit quelques illusions, mais n’a guère été payante. Les derniers bilans comptables des Wasps étaient très alarmants. En 2021, le dernier exercice connu faisait état d’une perte de 18,5 millions de livres sur deux ans. On a aussi appris que selon la loi, la municipalité pourrait très bien retirer aux Wasps la concession du stade si le club devenait insolvable.

Une Solution «Terminum Capital»

La solution Terminum Capital serait évidemment une bénédiction pour l’un des plus vieux clubs d’Angleterre (fondé en 1867). On sait que David Armstrong et les repreneurs se sont renseignés auprès de la RFU et de PRL pour savoir ce qui se passerait si le club était repris après le début d’un éventuel redressement judiciaire. Leur souci étant évidemment d’éviter la relégation en deuxième division. A priori, ils pourraient s’en tirer avec un retrait de points. Pour le club qui fut deux fois champion d’Europe (2 004 et 2 007), la situation est de plus en plus brûlante. Et en plus dimanche, le club a perdu à domicile face à Northampton.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?