Top 14 - Une progression à confirmer pour Lyon

  • Une progression à confirmer pour Lyon
    Une progression à confirmer pour Lyon Icon Sport
Publié le

À l’image du jeune Théo William, très bon face à Toulouse, le Lou entend confirmer son regain de forme en conquête et en défense et tenir le choc à Bayonne.

Depuis quelques matchs, le Lou semble avoir trouvé un meilleur équilibre. Porté par une belle attaque, paradoxalement jamais récompensée par un bonus offensif, conséquence d’une défense trop poreuse, il montre des signes d’amélioration sur les bases du jeu - la conquête et la défense, sans lesquelles, à part faire le spectacle et réjouir le spectateur, aucune équipe ne peut espérer voir le printemps se prolonger bien longtemps. Le Lou a également peut-être trouvé son porte-bonheur.

Pour sa deuxième titularisation consécutive, le jeune deuxième ou troisième ligne Théo William (22 ans) a participé à la deuxième victoire consécutive de son équipe, la cinquième en six journées. Très actif, le jeune joueur s’est montré à son avantage. Son activé devant (huit plaquages) a été justement récompensée par une présence dans le XV de la semaine de Midi Olympique lundi dernier. Demain, à l’instar de ses coéquipiers, il passera un test à Jean-Dauger, dans un contexte que le spécialiste de la touche, Julien Puricelli, connaît bien. "Avec le soutien du public, nous étions capables de sortir des matchs énormes devant, se rappelle l’ancien flanker. Contre La Rochelle, ils ont été impressionnants dans la dimension physique, et rendu leur adversaire inoffensif."

Un prêt bénéfique

Cela ne fait pas peur au jeune avant, élevé dans la rudesse du rugby nord-isérois. Avant de rejoindre le Lou, il avait ses classes au CSBJ. Et lors de son court prêt l’hiver dernier, il avait porté les couleurs de l’US bressane. Son expérience lui a permis de grandir. "Au début, je m’interrogeais sur la manière dont cela allait se passer, si j’allais revenir, reconnaît-il. Cela s’est bien passé avec Yoan Boulanger, puis avec Fabrice Estebanez, que je connaissais déjà. J’ai pu m’épanouir et j’ai rencontré de bons mecs."

Il a également connu l’ambiance à Marcel-Verchère, l’une des plus ferventes de la région. Il a conscience de ce qui peut les attendre à Bayonne. "Cela va les galvaniser mais cela ne doit pas nous perturber, plaide le jeune joueur. Je ne veux pas parler pour les autres. Mais que le public soit là ou pas, cela ne me fait pas grand-chose. Tu sais qu’à l’extérieur, quand tu veux gagner, il y aura forcément le public contre toi, dans tous les clubs, tous les stades."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?