L'oscar de la semaine : Delbouis, la boule de démolition

  • L'oscar de la semaine : Delbouis, la boule de démolition
    L'oscar de la semaine : Delbouis, la boule de démolition Icon Sport - Icon Sport
Publié le

«Pour nous, le remplaçant de Laumape, c’est Julien Delbouis qui est de retour après une longue blessure.»

Le propos signé Gonzalo Quesada au soir de la première victoire parisienne en match amical contre Massy, à la fin du mois d’août, souligne combien l’espoir de revoir le champion du monde des moins de 20 ans revenir à son meilleur niveau était grand dans les rangs du Stade français. Évidemment, il lui a fallu un peu de temps à l’ancien Massicois. Deux ruptures des ligaments croisés sur le même genou et au cours de la même année 2021, ça vous met forcément un bon coup de bambou. Delbouis, l’a vécu et s’en relève avec les honneurs. Depuis son retour en début de cette saison, il a souvent vu son manager lui préférer Alex Arrate, sans que ce dernier ne se montre très convaincant, notamment dans le secteur offensif. Samedi, Delbouis a été aligné pour la première fois avec le Sud-Africains Jeremy Ward, lui aussi auteur de sa meilleure performance depuis son arrivée. Et ces deux-là ont été les détonateurs de la ligne d’attaque parisienne. Par deux fois, Delbouis s’est lancé dans de longues chevauchées, chaque fois ponctuées par des points. D’abord, sur une pénalité de Joris Segonds. Ensuite, par un essai de Sekou Macalou. Enfin, il a constamment agressé la ligne d’avantage, permettant à son équipe de jouer dans l’avancée. «Nous avons vraiment été surpris de se faire autant traverser au centre», a même confessé l’un des coachs rochelais, Sébastien Boboul. Quesada avait donc raison : samedi, "la Boule de démolition" (surnom de Laumape avant son passage furtif à Paris), c’était bien Delbouis. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?