Top 14 - Montpellier et la vie sans Florian Verhaeghe

  • Florian Verhaeghe s’est fracturé la clavicule lors de la dernière action du match contre les Ospreys. Photo Icon Sport
    Florian Verhaeghe s’est fracturé la clavicule lors de la dernière action du match contre les Ospreys. Photo Icon Sport
Publié le

Véritable poutre, au propre comme au figuré, du pack héraultais, le deuxième ligne Florian Verhaeghe va manquer les quatre prochains mois de compétition. Mais le MHR s’est déjà organisé.

on n’exagère pas quand on dit que retirer Florian Verhaeghe au pack montpelliérain reviendrait à retirer une roue au "Hummer" du MHR. Car depuis son arrivée de Toulouse à l’intersaison 2020, "Flo" culmine à près de 82 % de titularisations. En clair, dès qu’il est opérationnel et disponible, Verhaeghe est aligné dans le XV de départ du MHR, solidement arrimé au poste de numéro 4. Leader dans le combat mais pas seulement, Verhaeghe est surtout l’un des piliers de l’alignement héraultais. Un engagement et des performances sans faille (souvenez-vous de sa saison 2021-2022 et même de sa finale au Stade de France contre le Castres olympique) qui lui ont valu d’être enfin appelé à rejoindre les Bleus en novembre dernier contre le Japon. Et dans son jardin s’il vous plaît, au Stadium de Toulouse…

Voilà pourquoi sa blessure pose un gros problème à son staff. Et celle-ci, sérieuse, risque de le tenir éloigné des terrains pour les quatre prochains mois. En effet, il s’est fracturé la clavicule lors de la dernière action du match qui a vu la victoire des siens sur les Gallois des Ospreys, au GGL Stadium, le 17 décembre dernier. Il est donc d’ores et déjà forfait pour le prochain Tournoi des 6 Nations avec le XV de France mais surtout, il va manquer une bonne partie de la phase retour du MHR, avec un retour possible aux alentours du mois d’avril. Verhaeghe nous signera-t-il un retour en trombe comme l’avait fait Arthur Vincent, remis sur pied pile pour les phases finales ? C’est d’autant plus probable qu’une fracture osseuse est plus facile à soigner que des ligaments. Mais en attendant son retour, le MHR a pris ses dispositions…

Stooke est arrivé, Maximin à la rescousse

Mardi 20 décembre, le manager Philippe Saint-André annonçait le recrutement d’un joker médical. Si, à l’heure où nous écrivons ces lignes (mercredi après-midi), rien n’a encore été officialisé, il s‘agit d’Elliott Stooke, en provenance de Bristol. Doté d’un beau gabarit (120 kg) et avoisinant le double mètre sur la toise (1,98 m), Stooke avait un contrat court avec Bristol, qui ne l’a pas fait jouer contre les Harlequins la semaine dernière pour ce qui devait être son dernier match avec les Bears. Pour rappel, il est passé par les London Wasps où il a été élu meilleur joueur du club la saison dernière. Il est arrivé jeudi à Montpellier.

Le MHR a aussi choisi de rapatrier son 2e ou 3e ligne Samuel Maximim, prêté depuis l’an dernier à Rouen. Parti pour gagner du temps de jeu, le jeune Ciste n’a pas perdu son temps en Normandie puisqu’il a totalisé 11 titularisations depuis janvier 2022. Il était encore titulaire le 16 décembre dernier, pour la venue d’Aurillac et a joué 70 minutes. Bien plus léger (105 kg) que son nouveau coéquipier anglais, il est un peu plus grand (2 m) et constituera donc une cible de choix dans un alignement héraultais qui ne manque pas de hauteur. En attendant le retour du patron…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?