Top 14 - Brive veut surfer sur sa dynamique

  • Axel Muller ailier au CAB
    Axel Muller ailier au CAB Icon Sport
Publié le

Portés par une confiance retrouvée, les Brivistes viseront la passe de trois contre le RCT. À l’image d’un Axel Müller, conquérant et ambitieux, les Corréziens veulent poursuivre leur bonne dynamique.

Si les frimas de l’hiver peinent à arriver sur l’Hexagone et la Corrèze, il semble bien qu’un vent de fraîcheur ait soufflé sur le CAB en cette fin d’année 2022… Les Brivistes ont profité de ces fêtes pour s’offrir deux beaux cadeaux : une victoire au bout du suspense contre Clermont, et un succès historique à Lyon. "Il nous manquait cette confiance, avouait cette semaine Axel Müller. Commencer une semaine après une victoire, comme celle acquise contre Clermont avec un tel scénario, amène forcément de la confiance. Nous avons pu préparer le déplacement à Lyon plus sereinement, en rectifiant quelques détails sur notre plan de jeu." Pour le résultat que l’on connaît… Et voilà comment les Corréziens ont enclenché une nouvelle dynamique, qu’ils chercheront à poursuivre par une troisième victoire de rang. Ce qui serait une première depuis janvier 2021 et une victoire sur… le RCT, alors managé par Patrice Collazo. Des Toulonnais qui n’ont plus gagné au Stadium depuis le 19 septembre 2014.

Le maintien et être maîtres à domicile : Les vœux brivistes

En cette période de vœux, ceux des Brivistes sont assez clairs : un nouveau maintien dans l’élite. Et ils le savent, cela passera forcément par de grosses performances à domicile, devant un public retrouvé par cette fin de match dans le derby. " On sait que nous jouons le maintien, même si on veut viser plus haut, avoue l’ailier argentin passé par le RCT entre 2016 et 2017. On a besoin de sentir notre public pousser derrière nous. Avoir 14 000 personnes, ça amène ce petit plus d’énergie et d’envie. D’autant plus qu’il faudra que l’on gagne tous nos matchs à domicile. L’équipe en est capable avec cet état d’esprit." Un défi à la hauteur des Corréziens qui vont notamment recevoir Castres (10e), Pau (12e) et Perpignan (14e).

Pour cela, les Brivistes pourront s’appuyer sur l’expérience d’Axel Müller, excellent sur la pelouse synthétique du Matmut Stadium de Gerland samedi dernier, comme poussé par l’émergence d’une jeunesse talentueuse à l’image d’Aaron Grandidier (22 ans), Mathis Ferté (18 ans) ou encore Kevin Fabien (20 ans). "C’est positif pour le club. Les jeunes amènent beaucoup d’énergie. Ils sont encore frais le lundi matin quand il nous faut, à nous, plus anciens, davantage de temps pour se remettre en route. Mais je veux continuer à être à ce niveau, me battre jusqu’au bout pour le club." Et c’est tout le CAB qui en profite ces derniers temps…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Romain LAFON
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?