Pro D2 - Adrien Bau (Soyaux-Angoulême) : "Casser cette spirale négative"

  • Adrien Bau, demi de mêlée de Soyaux-Angoulême, a la volonté de briser la mauvaise passe des siens.
    Adrien Bau, demi de mêlée de Soyaux-Angoulême, a la volonté de briser la mauvaise passe des siens. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Adrien Bau, demi de mêlée de Soyaux-Angoulême, a la volonté de briser la mauvaise passe des siens.

Vous restez sur une défaite à domicile face à Nevers (20-26). Quel bilan tirez-vous de ce match ?

On a pointé nos faiblesses dès le début de semaine, essayer de rectifier le tir pour essayer de switcher rapidement. Il y a eu de l’indiscipline, nous avons fait un retour sur cela avec Laurent Cardona (arrivé en renfort dans le staff pour régler la discipline, N.D.L.R.) dès lundi. Il nous a aiguillés sur certains points pour éviter facilement quelques fautes qui se répètent au fil de nos matchs. On se doit de les corriger vite. Mais, il a aussi voulu positiver, car il y a de bonnes choses. Je pense que, souvent, il y a un trop-plein d’envie qui nous pénalise, c’est facile à rectifier, il faut trouver l’équilibre. On sait que l’on est dans le viseur des arbitres, on se doit d’être encore plus appliqué, à chaque instant.

La position de relégable se confirme. Vous affrontez Rouen qui compte sept points d’avance. Il y a urgence ?

L’objectif est clairement de casser cette spirale négative et de repartir de l’avant, si possible dès ce week-end. Il faut réellement prendre les matchs les uns après les autres, se fixer des objectifs à chaque fois pour engranger des points et reprendre une dynamique positive. On va essayer de prendre des points à Rouen. Ce genre de match, ce sont des tournants dans une saison. Ils sont venus nous battre à Chanzy à l’aller (22-26), on s’en souvient. Nous sommes deux équipes avec un réel besoin de points. Rouen avait bien débuté et se retrouve un petit peu plus en difficulté. On est conscient que dans notre situation, il faut prendre des points partout, peu importe l’adversaire.

Vous effectuez votre première saison au SA XV. Comment vous sentez-vous dans le collectif ?

Personnellement, je me sens bien. On a un petit peu adapté notre stratégie de jeu aux conditions hivernales depuis quelques semaines, cela se rapproche de ce que j’ai connu notamment à Provence Rugby. Auparavant, nous avions la volonté de beaucoup envoyer sur les extérieurs, là on s’adapte avec notamment de l’alternance avec le jeu au pied. Au fil des mois, du temps de jeu, on se connaît de plus en plus, on trouve des ajustements. Il y a de la complémentarité et de l’envie de bien faire dans ce groupe.

La soirée s’annonce humide à Rouen pour ce match. Un paramètre important ?

Bien sûr, on sait qu’il faudra être juste, précis, discipliné. On sait que Rouen affectionne le jeu au pied. Avec ou sans Peter Lydon ce n’est pas vraiment la même équipe. On connaît la qualité de ce joueur dans son jeu au pied, qu’il soit pour marquer des points ou même sur des ballons à remonter. Il faudra éviter de leur donner trop de ballons pour éviter de leur donner de la confiance. On se déplace à Rouen avec la volonté de faire un vrai match solide, d’équipe à l’extérieur. L’objectif est de prendre des points, peu importe la manière. Il faudra pour cela être concentré et constant dans la performance.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Dorian Bercheny
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?