• Delon Fourie (Grenoble) contre Carcassonne
    Delon Fourie (Grenoble) contre Carcassonne Stéphanie Biscaye / Midi Olympique / Stéphanie Biscaye / Midi Olympique
Publié le / Modifié le
Pro D2

Grenoble se rachète

Après son faux pas face à Colomiers, Grenoble a bien rebondi à Carcassonne. Les Isérois ont été plus réalistes. L’USC concède une défaite à zéro point.

Le résumé

La pelouse d’Albert -Domec est très hospitalière pour le FC Grenoble. En trois rencontres officielles à ce stade du Pro D2, les Alpins y ont connu autant de succès. Cette belle série, le FCG l’a confortée ce soir où elle a arraché un quatrième succès consécutif. En se nourrissant des fautes audoises, l’ex sociétaire du Top 14 est retourné aux vestiaires avec un avantage assez flatteur (17-9) (+8). A la reprise, l’affrontement des deux packs s’est embrasé, la partie est devenue malsaine incitant le directeur de jeu à exclure définitivement le centre isérois Pablo Uberti et temporairement les audois Joel Koffi et Romain Manchia. Mis sous pression, Grenoble a réussi à trouver de l’oxygène par une pénalité d’Enzo Selponi (20-9). Contraint de courir après le score, Carcassonne s’est échiné à trouver des solutions soit par les ballon portés ou par l’exploitation du grand périmètre. A chaque tentative audoise, il y a eu un défenseur alpin pour faire avorter l’action. A l’heure de jeu, Gilles Bosch a entretenu l’espoir par une pénalité (20-12). Espoir de courte durée, annulé par le pied d’Enzo Selponi (23-12). Dans le money time, Carcassonne a tenté d’arracher le bonus défensif. Un essai de pénalité à quatre minutes du terme, a entretenu l’espoir (23-19). Dans ce débat dantesque en fin de rencontre, Enzo Selponi a scellé le succès isérois (26-19).

Le tournant

La sirène vient de retentir pour officialiser le terme de la première période. Grenoble mène (10-9). Carcassonne décide  de jouer cette ultime munition. Une balle récupérée par les Isérois, Lilian Saseras, le demi-de mêlée délivre un judicieux coup de pied dans l’en-but, son coéquipier Pablo Uberti est le plus prompt à aplatir. Le score passe alors de 17 à 9 pour le FCG. Carcassonne s’est vu à la pause contraint d’annuler un déficit de 8 unités au lieu d’un petit point. Un ballon en touche aurait été plus opportun. 

L’action

Elle est à mettre à l’actif de Grenoble à la 18ème minute. A hauteur des 22 mètres audois, le FCG bénéficie d’une touche. La conquête est effectuée Deon Fourie, Lilian Saseras sert son centre Alaska Taufa lequel déchire le rideau défensif, il ne trouve pas le soutien opportun, mais sa percée aboutit au carton jaune de Claude Dry et à la pénalité égalisatrice d’Enzo Selponi.

Didier Navarre
Sur le même sujet
Réagir