Toulon - Scarlets : comme on se retrouve

  • Baptiste Serin (Toulon) sera de nouveau aligné contre les Scarlets pour ce duel devenu un "classique"
    Baptiste Serin (Toulon) sera de nouveau aligné contre les Scarlets pour ce duel devenu un "classique" Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Pour la septième fois en cinq saisons, le RCT affrontera les Scarlets, vendredi. Un duel presque devenu "classique", lors des campagnes européennes des deux clubs.

Et si le défi européen du RCT commençait véritablement ce vendredi ? On vous le concède, c’est un peu capillotracté, pourtant avant que ne démarre la campagne 2019-2020 de Challenge Cup, les joueurs reconnaissaient que démarrer par un déplacement à Bayonne avait des faux airs de Top 14. "Quand tu penses à la Coupe d’Europe tu penses à aller jouer à l’étranger, car ça change du quotidien. Jouer à Bayonne, ça ressemble un peu au championnat", s’amusait le capitaine toulonnais, Raphaël Lakafia, la veille de la première journée. Le contrat plus que rempli à Bayonne (succès bonifié), Toulon peut "enfin" basculer sur ce format européen, via la réception des Scarlets. "Pardon, Toulon-Scarlets en Challenge Cup ? !" Oui, suite à un exercice terminé bien trop loin du top 6 pour le RCT, et un barrage perdu par Llanelli contre les Ospreys, en mai dernier, ces deux habitués des joutes européennes se retrouvent à batailler dans cette compétition, que l’on caricature sans retenue comme la "petite" coupe d’Europe. Sauf que l’adversaire qui se présentera face au triple champion d’Europe, à Mayol, n’a rien d’un "petit". Voyez plutôt : créés en 2003 d’une entente entre clubs de Llanelli, les "Scarlets" intègrent immédiatement la Heineken Cup. Depuis ? Seize saisons sont passées, pour autant de participations, avec en point d’orgue deux demi-finales : 2007 et 2018.

Pas de retrouvailles pour Halfpenny

Ne voyez donc pas les joueurs de Brad Mooar comme des victimes expiatoires, mais plutôt comme des Scarlets (parmi lesquels on retrouve 16 internationaux gallois) sûrs de leur force, qui viennent faire un coup dans le Var, afin de prendre le leadership de la poule 2 de Challenge Cup. Mais l’aspect le plus surprenant de cette confrontation revêt évidemment dans le fait que l’histoire récente des deux clubs est intimement liée. Lors des cinq dernières campagnes de Champions Cup, Toulonnais et Scarlets ont croisé le fer… à six reprises. En effet, ils partageaient la poule 3 en 2014-2015 (Toulon 1er, Scarlets 4e) et 2016-2017 (Toulon 2e, Scarlets 3e) et la poule 5 en 2017-2018 (Scarlets 1er, Toulon 2e). Bilan ? Quatre succès pour le RCT, donc un 100 % à domicile. De quoi rassurer les Varois, à la veille de ce premier duel face à l’autre ogre de la poule 2 ? Peut-être, mais beaucoup moins – à coup sûr — que les absences de Leigh Halfpenny (commotion), Rhys Patchell (épaule) ou encore Jonathan Davies (genou), qui auraient sans nul doute aimé gâcher ces retrouvailles varoises…

Pierrick Ilic-Ruffinatti
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?