• Johan Deysel (Colomiers)
    Johan Deysel (Colomiers) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Entretiens

Deysel : « Toujours battu là-bas »

Johan Deysel, centre de Colomiers, revient sur la Coupe du monde au Japon qu'il a joué avec la Namibie, sur la concurrence à son poste et sur le déplacement à Nevers.

Comment allez-vous depuis votre retour de la Coupe du monde au Japon disputée avec la Namibie ?

Je suis vraiment content d’être de retour, excité même de retrouver l’équipe, surtout que je n’ai plus aucun pépin physique (il avait été touché à une épaule durant la préparation à la Coupe du monde et avait manqué le premier match face à l’Italie, N.D.L.R.). Cette saison, ça joue vraiment bien et je vais faire tout ce que je peux pour amener ma contribution à ce que les bons résultats perdurent. Je reviens pour aider l’équipe à grandir encore. J’ai remarqué qu’il y avait eu de nouvelles arrivées durant l’intersaison, des nouveaux visages qui nous ont aidés à améliorer notre jeu.

Vous avez une concurrence accrue à votre poste de centre. Est-ce une bonne chose ?

Je dois d’abord reprendre mes repères car je n’ai joué qu’un quart d’heure contre Aurillac (avec une passe décisive) mais j’ai effectivement vu que l’alchimie était bonne au centre du terrain. C’est désormais à mon tour de saisir ma chance.

Vous êtes revenu dans une équipe qui est actuellement quatrième et ne connaît pas les mêmes difficultés que la saison passée. C’est une autre histoire, non ?

La saison est encore longue, mais c’est vrai que cela n’a rien à voir. Surtout que nous avons déjà joué pas mal de grosses équipes à l’extérieur et que nous allons les recevoir. Il faut tout gagner à domicile et en chercher encore au moins un ou deux hors de nos bases pour rester dans cette partie du classement. Ce serait bien pour nous.

Vous vous déplacez à Nevers ce vendredi. Une équipe contre laquelle vous aviez reçu un sévère carton rouge la saison passée à domicile. L’avez-vous toujours en tête ?

Pas vraiment non. Je me souviens juste que ma sortie avait été très préjudiciable pour l’équipe puisque nous avions perdu d’un point à Bendichou (23-24). Et chez eux, ça avait été très rude à cause de leurs avants qui nous avaient imposé un énorme combat. En quatre matchs depuis leur montée, nous avosn toujours été battu là-bas. Heureusement, nous avons une nouvelle chance vendredi pour rectifier et changer cette statistique.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir