Montauban enclenche la troisième

  • Jerome BOSVIEL (Montauban).
    Jerome BOSVIEL (Montauban). Icon Sport
Publié le , mis à jour

Les Tarn-et-Garonnais ont signé une troisième victoire consécutive à domicile, Une série qui permet à l’USM de faire son entrée dans le Top 10 du classement.

L’entraîneur des avants montalbanais Florent Wieczorek avait prévenu ses joueurs de « prendre leurs responsabilités et s’engager pour le collectif ». Le message a donc bien été compris par ses joueurs, auteurs d’une prestation d’ensemble assez solide. C’est surtout en première mi-temps que les Vert et Noir vont construire leur succès en inscrivant trois essais en un peu plus de dix minutes.

Ce sont d’abord les deux ailiers Kimani Sitauti et Maxime Salles qui vont plonger dans l’en-but avant d’être imité par le talonneur Maxime Deligny. En face, les Provençaux se trouent complètement, bafouant leur rugby. « Nous sommes bien passés à côté en première mi-temps, analysait avec lucidité le demi de mêlée Clément Darbo. C’est un sentiment de honte, c’est la première fois que ça m’arrive d’avoir une mi-temps comme ça, avec de nombreuses absences en défense et presque pas un ballon en touche et en mêlée. Nous n’avons rien fait. » Inutile de préciser que ce visage n’était pas celui que Provence Rugby montre depuis le début de la saison.
 

« Nous avions été prévenus »


Le visage d’une équipe aixoise conquérante, comme souvent depuis début septembre, va ressurgir dès le retour des vestiaires. « Nous n’avons pas non plus retourné des tables à la mi-temps », prévient le manager Fabien Cibray, passablement agacé après le coup de sifflet final. « Les garçons étaient totalement conscients de leur  non-match. » Les visiteurs ont don su réagir notamment devant, là où ils semblaient en difficulté sur les quarante premières minutes. Deux essais coup sur coup par Malet et Corbel ont permis de revenir à 24-15 à la 50e.

« Nous avions bien sûr été prévenus que les Provençaaux allaient se faire remonter les bretelles mais malheureusement, on se fait surprendre et faudra corriger cela rapidement », affirmait Cyril Deligny. Mais le faux rythme qui s’est installé dans la rencontre a finalement permis à Montauban de ne plus être inquiété, s’appuyant notamment sur le pied toujours aussi précis de Jérôme Bosviel, auteur d’un 100 % au pied.


Une victoire qui permet à Montauban de grimper à la septième place et de se positionner juste derrière son adversaire du jour, et ce, alors qu’il reste encore un match en retard à disputer, à Valence-Romans. Mais la satisfaction est de mise à Sapiac. « Nous sommes très heureux de gagner et d’enchaîner une troisième victoire. ça fait longtemps que Sapiac n’avait pas connu une telle série », confiait tout sourire Florent Wieczorek après la rencontre. De quoi aborder le déplacement à Béziers jeudi avec le plein de confiance.

Kenny Ramoussin
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?