L’état de forme : les blessés à l’ouverture ?

  • L’état de forme : les blessés à l’ouverture ? L’état de forme : les blessés à l’ouverture ?
    L’état de forme : les blessés à l’ouverture ? PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Si on parle d’état de forme côté écossais, on pense d’abord à Finn Russell, le demi d’ouverture du Racing.

Sérieusement blessé fin octobre aux adducteurs, il n’était pas sûr au départ de pouvoir commencer le Tournoi. Mais, miracle de la médecine, il s’est rétabli plus vite qu’il ne l’espérait. Il a repris la compétition avec le Racing dès le 11 décembre, face au Connacht. L’Ecosse devrait donc pouvoir compter sur son leader d’attaque. Adam Hastings pourrait également revenir à  temps après une opération à l’épaule.  Gregor Townsend a laissé entendre qu’il pensait à l’appeler dans son groupe même sans avoir rejoué avec Glasgow. Pour le reste, Greg Townsend croise les doigts car l’Écosse ne maîtrise pas son effectif comme elle le voudrait. Elle compte finalement pas mal d’exilés (Hogg, J. Gray, Russell, Harris, Lang, Taylor, Maitland...). Certains sont en Angleterre, d’autres en France. Même si l’article 9 de World Rugby les protège, le sélectionneur ne peut pas avoir un droit de regard sur leur temps de jeu et leur degré d’usure physique. Ce sont ici les limites d’une nation distancée par le professionnalisme, qui doit sans cesse revoir son modèle.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?