Du neuf en « 9 », sinon prime à la stabilité

  • L'arrière briviste Thomas Laranjera s'est fait opérer de la hanche durant l'intersaison et reprnedra plus tard que ses coéquipiers.
    L'arrière briviste Thomas Laranjera s'est fait opérer de la hanche durant l'intersaison et reprnedra plus tard que ses coéquipiers. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Arrières > Handicapé par plusieurs blessures la saison dernière, l’arrière buteur du CAB Thomas Laranjeira a profité de l’intersaison pour se faire opérer de la hanche. Il devrait manquer une bonne partie de la préparation. Pour le suppléer, le staff peut toujours compter sur l’international fidjien Setariki Tuicuvu, plus relanceur que son concurrent. Le polyvalent Joris Jurand peut aussi dépanner en cas de besoin.

Ailiers > Sur les ailes, Axel Muller et Setareki Bituniyata ont enchaîné les prestations de haut niveau et voudront confirmer cette année. L’Argentin est toujours autant décisif, de par sa vitesse et son sens des bons coups (notamment des interceptions). Le Fidjien a éclaboussé cette saison de sa puissance et des passes après contact. Il est l’un des meilleurs joueurs du championnant dans ce domaine. Pour les challengers, Joris Jurand est toujours là et peut amener tout son punch que ce soit à l’aile ou à l’arrière tandis que Pierre Tournebize est de retour, après une rupture des ligaments croisés d’un genou. Un sort qu’a connu également Valentin Tirefort en fin de saison.

Centres > Eneriko Buliruarua parti du côté de La Rochelle, qui accompagnera Nico Lee au centre du terrain ? Le Sud-Africain, régulateur tant de l’attaque que la défense briviste, pourrait être associé à Guillaume Galletier ou au plus puissant Sevanaia Galala selon le profil des adversaires. L’ouvreur ou centre international irlandais Stuart Olding, qui a connu une nouvelle saison minée par les blessures, est de nouveau sur pieds postule également. Wesley Douglas pourrait aussi en profiter pour jouer davantage. Le staff comptera aussi au centre sur le prometteur Maxence Darthou.

Ouvreurs > La jeunesse au pouvoir à l’ouverture. On prend les mêmes et on repart. Une nouvelle fois, Enzo Hervé et Tedo Abzhandadze se partagent le poste. Pour le Français c’est l’heure de la confirmation ! Sachant qu’en cas de pépins, Stuart Olding et Thomas Laranjeira peuvent également dépanner.

Demis de mêlée > C’est derrière la mêlée que les plus gros changements sont à noter. Julien Blanc, David Delarue et Quentin Delord ont quitté la Corrèze. Pour les remplacer et épauler l’international géorgien Vasil Lobzhanidze, le CAB a misé sur l’expérience et la science du jeu de Paul Abadie et la fougue d’Enzo Sanga.

Numéros 8 > Avec le puissant samoan So’otala Fa’aso’o, le dynamique Fidjien Kitione Kamikamica, et le percutant Géorgien Otar Giorgadze, les Brivistes sont plutôt bien équipés à ce poste. Même si le dernier cité devrait manquer le debut de championnat puisqu’il doit récupérer de sa rupture d’un ligament croisé subie en février à Paris. Le Lelo est toujours en phase de reprise.

Troisième ligne aile > Le capitaine exemplaire Saïd Hirèche prolonge le plaisir pour une saison de plus. Le troisième ligne est toujours l’un des meilleurs plaqueurs gratteurs du Top 14. À ses côtés, l’hyperactif et redoutable plaqueur Retief Marais s’est montré très constant et il faudra de nouveau compter sur lui. Tout comme l’aérien Matthieu Voisin, toujours irréprochable sur comme en dehors des terrains. Esteban Abadie, victime d’un fracture d’une vertèbre en fin de saison, est proche d’un retour.

Deuxième ligne > Voilà un poste qui a beaucoup bougé la saison dernière en raison notamment de nombreuses blessures. À l’intersaison aussi, la deuxième ligne a connu plusieurs changements. Peet Marais et Dan Malafosse ne sont plus là contrairement à Lucas Paulos qui a convaincu les dirigeants corréziens de le garder aux côtés de l’inusable et indispensable Mitch Lees. À leurs côtés, Victor Lebas et Steevy Cerqueira sont toujours là même si le premier s’est fait opérer de l’épaule. Côté arrivés, l’international fidjien Tevita Ratuva débarque des Scarlets pour apporter sa puissance et sa science du combat. Autre nouveau : le Colombien Andrès Zafra. L’ancien Agenais vient notamment amener des qualités en touche qui pouvaient manquer parfois dans l’effectif. Rappelons que Zafra a également l’avantage d’être Jiff.

Piliers > Quelle saison pour le pilier gauche Hayden Thompson-Stringer ! L’ancien des Saracens, infatigable et très à son avantage dans le jeu de mouvement proné par Jeremy Davidson, a enchaîné les grosses performances. L’Anglais sera toujours là et partagera le poste avec le toujours jeune mais ambitieux Simon-Pierre Chauvac. Mais aussi avec Daniel Brennan qui reste en Corrèze. Après des débuts difficiles, le champion du monde des moins de 20 ans a rendu des copies beaucoup plus prometteuses depuis qu’il est passé à gauche. Le tout jeune Wesley Tapueluelu pourrait profiter de cette saison pour engranger un peu plus de temps de jeu. À droite, Pietro Ceccarelli devra faire face à la concurrence géorgienne de Soso Bekoshvili et Luka Japaridze. L’Italien est une valeur sûre à son poste, mais devrait une nouvelle fois enchaîné les allers-retours avec la Squadra Azzurra. Le plus expérimenté des Géorgiens, à l’aise en mêlée fermée est moins actif dans le jeu que peut l’être le jeune Japaridze qui a livré plusieurs apparitions très intéressantes la saison dernière. Enfin Cody Thomas, moins utilisé cette saison, a l’avantage d’être polyvalent et peut aussi bien évoluer à gauche qu’à droite.

Talonneurs > Pas de changements mais tout le monde sur pied au moment d’aborder cette présaison chez les talonneurs brivistes. Thomas Acquier, Florian Dufour, Peniami Narisia et Vano Karkadze sont restés et devraient une belle concurrence la saison prochaine. Le premier, plus expérimenté que ses coéquipiers, a à cœur de prouver qu’on peut encore compter sur lui. Le deuxième, blessé une bonne partie de la saison, est bien revenu et doit confirmer tous les espoirs placés en lui depuis son arrivée l’été dernier. Le troisième s’est vu récompenser d’une très belle année en étant appelé dans le groupe fidjien amené à se frotter aux All Blacks. Une convocation méritée pour ce troisième ligne reconverti. Enfin, le quatrième est toujours en phase d’apprentissage malgré son expérience internationale déjà acquise avec les Lelos. Lui aussi revient de blessure et veut se mêler à la concurrence.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?