Les Dragons rêvent du bouquet final

  • La participation de Sam Tomkins (à gauche) est encore incertaine côté catalan. Blessé au genou contre Wigan, Thomas Bosc a déclaré :  "On ne prendra la décision que la veille du match en fonction de sa rééducation, c’est difficile de savoir avant et on ne prendra aucun risque, en tout cas pas celui de faire jouer un garçon blessé." En cas d’indisponibilité, c’est le jeune Arthur Mourgue qui le remplacera. Photos Icon Sport
    La participation de Sam Tomkins (à gauche) est encore incertaine côté catalan. Blessé au genou contre Wigan, Thomas Bosc a déclaré : "On ne prendra la décision que la veille du match en fonction de sa rééducation, c’est difficile de savoir avant et on ne prendra aucun risque, en tout cas pas celui de faire jouer un garçon blessé." En cas d’indisponibilité, c’est le jeune Arthur Mourgue qui le remplacera. Photos Icon Sport
  • Les Dragons rêvent du bouquet final Les Dragons rêvent du bouquet final
    Les Dragons rêvent du bouquet final
Publié le , mis à jour

Ce Jeudi (20h45 sur beIN SPORTS) à Perpignan, les Dragons Catalans disputeront la demi-finale de Super League contre les Anglais de Hull KR. Un match événement à guichets fermés.

"Les matchs historiques ne le restent que quand on les gagne". En une phrase, Bernard Guasch, le président des Dragons Catalans résume l’enjeu de l’événement qui attend son club et ses joueurs ce jeudi 30 septembre à Perpignan.

Pour la première fois de leur histoire, les Dragons vont disputer une demi-finale de Super League à domicile, eux qui en ont déjà perdu trois en Angleterre (209, 2015, 2020). Leaders de la saison régulière, les Dracs avancent dans ce rendez-vous en connaissant enfin le nom de leurs adversaires. En effet, la victoire surprise de Hull KR (sixième) à Warrington (troisième), vendredi soir (19-0) envoie les Robins comme adversaires désignés. Pas de quoi faire pénétrer un quelconque excès de confiance dans le vestiaire des Sang et Or. "Il faudra être très prudent et se souvenir que nous avons peut-être battu Hull KR trois fois cette saison, mais de très peu à chaque fois (31-30, 32-30 et 23-16). À nous d’être encore plus vigilants, c’est une très bonne leçon à retenir et il ne faudra pas faire les mêmes erreurs de Warrington qui pensait peut-être gagner facilement. Je me répète, c’est aussi la beauté de cette compétition de voir les petits éliminer les gros", a reconnu ce samedi le président Guasch qui ne veut pas entendre parler de favori avant ce dernier rendez-vous pour Old Trafford. "Une demi-finale, c’est du 50/50 et nous serons très prudents. Hull possède de très bons joueurs, des garçons capables de faire basculer un match à eux seuls et c’est une belle leçon d’humilité qu’ils viennent de donner à toute la compétition. À nous de ne pas tomber dans le panneau et de retenir cette leçon", reprend le patron du club.

Une intensité plus élevée

Jeudi, c’est à guichets fermés que devrait se dérouler cette demi-finale. En effet, il ne restait plus que 250 places (en pesage) à la vente samedi ce qui représente assurément une excellente nouvelle sous la vigilance des dirigeants anglais qui attendaient beaucoup de l’organisation des Dragons et surtout de leur capacité à vendre l’événement.

Si les dirigeants et le personnel administratif ont réalisé un travail remarquable, les fans multiplient les initiatives et "on va créer l’ambiance du siècle à Brutus, je pense que ce sera du jamais vu", assure Olivier Gondrand, membre fondateur de la Penya de la Têt et cheville ouvrière des festivités et des animations qui encadreront l’arrivée des joueurs aux abords du stade entre 18 h 45 et 19 heures.

Et puis, il y a le terrain, là où chacun "devra jouer le match de sa vie", conclut le président Bernard Guasch qui sait pouvoir compter sur l’expérience de ses cadres et sur la lucidité de son encadrement. "Nous devons juste faire ce que nous avons fait toute la saison. Il n’y a rien de différent dans une demi-finale. Il s’agit de s’en tenir au même processus, mais avec une intensité plus élevée. Nous devons être prêts pour cette intensité et chacun devra jouer son propre jeu en étant au top de ses capacités", lâche le talonneur Michael McIlorum qui a prolongé vendredi soir son contrat avec les Dragons Catalans d’une saison supplémentaire. Le décor est planté et l’occasion est belle pour le club treiziste de Perpignan de découvrir Old Trafford (samedi 9 octobre 19 heures) pour la toute première fois.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Bruno Onteniente
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?