Top 14 - Montpellier, la loi du plus fort

  • Handre Pollard a inscrit le premier essai héraultais contre Biarritz.
    Handre Pollard a inscrit le premier essai héraultais contre Biarritz. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Même s’ils se sont montrés anormalement indisciplinés, les Héraultais ont remporté avec autorité une sixième victoire de suite en top 14. Une victoire acquise par la puissance de leur pack et leur sens de la contre-attaque.

Montpellier ne se déplaçait pas au Pays basque pour faire dans la dentelle. Il suffisait de jeter un œil sur le XV de départ du MHR pour s’en convaincre. En deuxième ligne, le staff montpelliérain avait choisi d’associer deux pousseurs, Bastien Chalureau et Paul Willemse. Soit un attelage à plus de 250 kilos. Et puisque cela n’était pas assez, le staff avait aussi décidé d’ajouter un troisième deuxième ligne en plaçant Nicolas Janse Van Rensburg sur un flanc de la mêlée. Bref, un sacré huit de devant taillé pour soumettre ces farouches Biarrots sur leurs terres.

Et cela a marché. On en veut pour preuve ces mauls destructeurs qui ont martyrisé les Basques tout au long de la partie, à l’image de celui initié dès la 13e minute et qui permit aux Cistes de gagner une bonne vingtaine de mètres. Une poignée de secondes plus tard - et quelques nouvelles charges au ras -, Cobus Reinach servait Handré Pollard qui plongeait dans l’en-but. Juste avant la mi-temps, les avants héraultais faisaient encore parler leur puissance pour démanteler un maul menaçant initié par les Basques à seulement une vingtaine de mètres de leurs lignes.

Le problème, c’est que cette toute-puissance du pack demeurait stérile, car gâchée par une terrible indiscipline, à l’image des quatre pénalités concédées par le pilier Enzo Forletta ou le double carton jaune attribué à Bastien Chalureau. Sans maîtrise, la puissance n’est rien comme le dit le slogan…

Des contres meurtriers

Fort heureusement pour eux, cette « sortie de route disciplinaire » est sans conséquence, et ne les a pas empêchés de remporter une sixième victoire consécutive en Top 14, et bonifiée s’il vous plaît ! Car fatalement, cette domination physique, parfaitement incarnée par les Willemse, Mercer ou Camara a fini par faire craquer les Biarrots, qui ont encaissé deux essais en fin de rencontre. Deux réalisations marquées sur de beaux mouvements de contre-attaque.

Le premier fut initié par Julien Tisseron qui effaça deux défenseurs avant de trouver Paul Willemse qui servit après contact Anthony Bouthier, venu de nulle part. L’ex-Vannetais n’avait plus qu’à servir Vincent Rattez qui résistait à un dernier plaquage avant de plonger dans l’en-but. Le second débuta par un ballon ramassé par Titi Lamositele, puis par Gela Aprasidze qui trouva Jérémie Maurouard. Le talonneur ajusta alors une chistera décroisée pour l’ovni Masivesi Dakuwaqa, qui propulsa instantanément son immense carcasse vers l’en-but, laissant derrière lui un Tevita Kuridrani impuissant, un peu à l’image de son équipe.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Pendejo34 Il y a 11 mois Le 27/12/2021 à 23:16

Très belle équipe du MHR. On va être pénible à prendre dans cette seconde moitié de championnat. Bravo les gars !