L’éclosion de Maxime Gianet à Carcassonne

  • Ce soir, le staff audois réitérera sa confiance au jeune numéro 15, Maxime Gianet, pour tenter de décrocher sa troisième victoire consécutive synonyme de top 6.
    Ce soir, le staff audois réitérera sa confiance au jeune numéro 15, Maxime Gianet, pour tenter de décrocher sa troisième victoire consécutive synonyme de top 6. Photo S. Biscaye - Photo S. Biscaye
Publié le

Après l’excellente prestation face à Montauban, Jean-Marc Aué reconduit sa même ligne d’attaque. Maxime Gianet conserve son poste à l’arrière.

Jeudi 27 janvier, le stade Albert-Domec a chaviré de bonheur lors de la confrontation face à Montauban. La soirée a été douce, agréable d’autant qu’au terme de la rencontre, les hommes du capitaine Doumenc ont fait d’une pierre deux coups en décrochant leur premier bonus offensif à domicile et en accédant dans le peloton des qualifiables. Plus que la performance sportive, il y a eu également la manière. Le jeu de ligne carcassonnais a séduit.

Depuis le début de la saison, il n’avait jamais été aussi performant. Il y avait de l’alternance, du rythme, du soutien au porteur du ballon. À chaque intention offensive, il y avait toujours une solution. Souvent confiné à un rôle de perforateur, Jordan Puletua s’est transformé en passeur de talent. L’arrière, Sione Tui semble avoir trouvé sa bonne place à l’aile de l’attaque. L’horloge offensive carcassonnaise a ainsi donné l’heure exacte. Une soirée qui a également révélé un arrière prometteur de vingt et un printemps, Maxime Gianet fort de belles mensurations physiques. Sur la balance, il accuse 95 kg, sous la toise, il flirte avec le 1 mètre 90.

Formé à Fleury-Salles-Coursan

Vendredi soir, l’encadrement audois réitère la confiance à sa ligne d’attaque victorieuse de Montauban. Maxime sera porté pour la huitième fois de la saison sur la feuille dont la cinquième fois comme titulaire. Le profil du nouveau numéro 15 carcassonnais est un peu atypique. Maxime n’est pas passé par les centres de formation. C’est un pur produit du rugby amateur. Formé à l’école de rugby de Fleury-Coursan, il s’est ensuite révélé à Gruissan en Fédérale 2 alors qu’il était encore junior. Un diamant brut que Christian Labit a ainsi recruté. Un joueur qui a également séduit l’entraîneur des lignes arrières, Jean-Marc Aué pas du tout avare de compliment. « C’est un joueur naturellement doué. Un joueur de caractère qui est également un excellent défenseur. À l’entraînement, il déborde d’énergie. Il est toujours demandeur. Il est réceptif. C’est un joueur qui doit encore se bonifier. »

L’ancien joueur de l’Aviron gruissanais rame maintenant dans le bon sens. Sur le court terme, il aspire à une seule chose, décrocher lors de la réception de Bourg-en-Bresse, un troisième succès consécutif qui dans le meilleur des cas, pourrait être synonyme de quatrième place au classement.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?