Tournoi des 6 Nations 2022 - La résurrection d'Alex Cuthbert avec le pays de Galles

  • Titulaire face à la France, Cuthbert poursuit sa véritable résurrection.
    Titulaire face à la France, Cuthbert poursuit sa véritable résurrection. PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le , mis à jour

Son retour au premier plan est une chose sur laquelle peu de monde aurait parié il y a quelques mois. Alex Cuthbert est parvenu à séduire Wayne Pivac pour se faire une place dans le XV du pays de Galles dans ce Tournoi des 6 Nations. Titulaire face à la France, il poursuit sa véritable résurrection.

Son nom est connu dans le monde du rugby depuis près de dix ans maintenant. Pourtant, c'est une véritable surprise de le trouver sur une feuille de match du XV du Poireau en ce Tournoi 2022. Alex Cuthbert fait même mieux : il est titulaire face au XV de France vendredi, au sein d'une équipe galloise qui dispose pourtant de quelques joueurs de grand talent à l'aile, comme Louis Rees-Zammit, relégué sur le banc des remplaçants. Une chose inimaginable, il y a quelques mois à peine.

Des débuts tonitruants

Parce que oui, Cuthbert revient de loin, très loin. Successeur désigné de la légende Shane Williams sur l'aile du XV du Poireau, le prodige débute sous le maillot gallois dès l'âge de 21 ans. Tranchant balle en main et puissant dans les duels Cuthbert impressionne et a tout pour s'installer au poste pour de nombreuses années. Ses débuts sont d'ailleurs synonymez de grande réussite pour les Gallois puisque notamment grâce aux trois essais de son ailier, le pays de Galles remporte le Tournoi des 6 Nations 2012, réalisant par la même occasion le très prestigieux Grand Chelem. 

Lors de l'édition suivante rebelote : les hommes de Warren Gatland sont à la lutte pour le titre, même s'ils s'inclinent contre l'Irlande en ouverture. Mais après une série de victoires, les Gallois jouent une véritable finale pour le titre face à l'Angleterre. Et c'est grâce aux deux essais de Cuthbert - qui dépose magnifiquement Mike Brown sur le premier par ailleurs - que les Dragons dévorent les Anglais et triomphent une nouvelle fois lors du Tournoi. 

Une disparition progressive 

Ses performances sont telles, autant avec Cardiff qu'avec sa sélection nationale, qu'Alex Cuthbert est appelé pour la première (et unique) fois de sa carrière lors d'une tournée des Lions Britanniques et Irlandais. En Australie, il est titulaire pour le premier test et inscrit un essai face aux Wallabies. Toujours titulaire lors du Tournoi 2014, il n'inscrit qu'un essai et commence à perdre du crédit auprès de Gatland. Il souffre de l'émergence de jeunes talents comme George North ou Liam Williams. Toujours dans le groupe, il est relégué au second rang.

Alex Cuthbert a inscrit un essai lors de sa seule sélection avec les Lions Britanniques et Irlandais, face à l'Australie, en 2013.
Alex Cuthbert a inscrit un essai lors de sa seule sélection avec les Lions Britanniques et Irlandais, face à l'Australie, en 2013. Sportsfile / Icon Sport - Sportsfile / Icon Sport

Ses largesses défensives et son manque d'efficacité sont critiqués par les observateurs, à l'aube de la coupe du monde 2015. En Angleterre, il promet de revenir à son meilleur niveau. Il profite de la blessure de Leigh Halfpenny et du repositionnement de Liam Williams à l'arrière pour se refaire une place dans le groupe. Mais il ne marque aucun essai lors de la compétition et déçoit de nouveau. Très critiqué, il souffre des insultes à son égard sur les réseaux sociaux, tandis qu'il ne dispute plus que peu de matchs, par-ci par-là, sous le maillot gallois. « J'ai eu quelques messages très méchants que je ne peux pas répéter, confie Cuthbert à BBC NewsJ'aurais probablement dû les dévoiler sur-le-champ. Il faut éradiquer ça. »

Le retour surprise

Après plusieurs saisons moroses, il s'exile en Angleterre, du côté d'Exeter, pour donner un nouveau souffle à sa carrière et acquérir de l'expérience. Sans avoir impressionné en trois ans, il décide finalement de revenir au pays de Galles pour la saison 2021-22, où il signe un contrat avec les Ospreys. Et c'est là que tout change. Désormais disponible pour Pivac, il est appelé pour le match contre les Fidji lors de la tournée d'automne et inscrit même un essai. « Nous pensons qu'il est prêt et nous recherchons de la profondeur. Nous voulons de la compétition pour les postes », détaille Wayne Pivac. 

Après quatre ans sans sélection, voilà Cuthbert de retour dans les plans gallois, alors que le Tournoi 2022 se profile. Dans le groupe pour préparer le Tournoi, il profite de l'absence de George North et de la blessure de Josh Adams pour retrouver le numéro 14 dès la deuxième journée, contre l'Écosse. Très disponible et volontaire, il impressionne et est même élu homme du match. Alors qu'on parle de résurrection, Cuthbert enchaîne une deuxième grosse performance contre l'Angleterre malgré la défaite, dans un match où il est préféré au jeune Louis Rees-Zammit.

Pourtant immense espoir du XV du Poireau, Rees-Zammit souffre, comme Cuthbert en son temps, de ses lacunes défensives et du contraste entre son niveau de l'année dernière et celui de cette année. Cuthbert, lui, profite du doute planant sur son jeune coéquipier pour s'affirmer et est de nouveau présent sur l'aile galloise face aux Bleus vendredi. Dans un match à forte tension face à des Français avides de Grand Chelem, la résurrection de Cuthbert ne peut être qu'un atout de poids pour les Dragons.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Yanis Guillou
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?