Jérémy Sinzelle, homme à tout faire avec La Rochelle

  • Égal à lui-même, le polyvalent trois-quarts de l’attaque maritime régale depuis plusieurs semaines. Samedi, Perpignan en a fait les frais.  Photo Icon Sport
    Égal à lui-même, le polyvalent trois-quarts de l’attaque maritime régale depuis plusieurs semaines. Samedi, Perpignan en a fait les frais. Photo Icon Sport
Publié le

Tour à tour centre, arrière puis ouvreur lors du succès face à l’USAP, Jérémy Sinzelle s’est rappelé aux bons souvenirs de ceux qui l’étiquètent, à juste titre, couteau suisse. Lui, pourtant, malgré une technique individuelle de nouveau au-dessus du lot, trouve toujours à redire.

«J’ai fait un peu ce que j’ai pu, ce n’était pas terrible sur certains points…» Perfectionniste dans l’âme et jamais du genre à se tresser des lauriers, Jérémy Sinzelle n’a pas dérogé à sa ligne de conduite, samedi soir. D’autres le font pour lui, remarquez. Peut-être en aurait-il été autrement si le Stade rochelais avait décroché un succès bonifié, sur le fil, avec lui dans le rôle de chef d’orchestre. Encore que. Toujours est-il que le garçon, encensé pour sa technique individuelle ces dernières semaines, prend grandement sa part de responsabilité dans l’absence de cerise sur le gâteau. «En 10, à la fin, on doit jouer un bonus et l’organisation offensive était moyenne, grimace le natif de Nice. Vous m’avez connu une saison en 10, ça date (2017-2018, N.D.L.R). Ce n’est pas trop mon rôle. Les fins de match comme ça pour aider l’équipe, essayer de bien finir, oui, volontiers. Maintenant, ce n’était pas fou-fou quand je suis passé en 10.» Du Sinzelle dans le texte.

S’il juge avoir "dépanné" sans briller, donc, en glissant à l’arrière puis à l’ouverture dans les vingt dernières minutes, que dire de sa première heure de jeu, au poste de second centre ? De haute volée, dans la lignée de ses récentes sorties. On se souvient de son arrachage majuscule devant sa ligne, il y a un mois, face au Racing, point de départ d’un essai supersonique de 100 mètres. De cette sautée sublime pour l’essai de Danty, aussi, deux semaines plus tard, en huitième de finale aller de Champions Cup, à Chaban-Delmas. Sans oublier ses multiples passes sur un pas, au timing toujours parfait, distillées depuis son grand retour – à l’automne 2021 – d’une opération des croisés du genou.

A l’aise, avec le ballon

«Il faut du temps pour se remettre de cette blessure. Tu reviens dans l’effectif après six mois, mais tu retrouves ta forme après douze voire dix-huit mois, rappelle son manager Ronan O’Gara, d’accord sur le fait que son couteau suisse retrouve déjà son top niveau. Jérémy est très à l’aise avec le ballon, il est capable de voir l’espace, d’aligner une équipe autour de lui, c’est un grand joueur hyper important, capable de jouer tous les postes, il a beaucoup donné en défense aujourd’hui (samedi).»

Même constat sur le plan offensif, à l’image de son activité et sa lucidité sur l’essai signé Botia, dès le retour des vestiaires (42e). Avec, notamment, ce raffut pour s’ouvrir une porte entre Tedder et Delguy : «Je suis allé au contact. Ça faisait longtemps, c’est vrai. Ça vous manque ? Non mais j’essaie de jouer le plus juste possible, des fois je tente la passe sur un pas, j’essaie de ne pas me faire prendre avec le ballon. Il n’y a pas systématiquement besoin d’aller au contact. C’est aussi un sport d’évitement, le rugby. Là, j’ai joué mon duel, c’est passé, j’ai fait marquer "Lep’s", c’est très bien. Il faut peut-être qu’on voie ce schéma plus souvent cette année. C’est vrai que c’est ce qui manque un peu. Ça revient petit à petit, j’espère être plus performant en fin de saison sur ce point-là» De quoi faire saliver d’avance – «J’ai hâte de voir ce qu’il va continuer à faire» – son flanker, Wiaan Liebenberg. Et tant d’observateurs, avec lui.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Romain ASSELIN
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?