Weppes : test réussi pour le XV du Chicon

  • Les joueurs des Weppes (en noir, vert et jaune) se sont accrochés pour leurs débuts en Troisième-Quatrième Série. Photo Rugby Club des Weppes
    Les joueurs des Weppes (en noir, vert et jaune) se sont accrochés pour leurs débuts en Troisième-Quatrième Série. Photo Rugby Club des Weppes
Publié le

Régionale 3 - Parti d’une simple équipe loisir, le club des Hauts-de-France a disputé sa première saison de championnat, plus de dix ans après sa création.

Loin des Midi-Pyrénées, du Pays basque, des Landes et autres bastions du rugby, le territoire des Weppes, proche de la métropole lilloise, affectionne aussi l’ovalie. Là où chaque village ou presque a son club de football, il n’est pas simple pour la cousine ovale de se faire une place. Un défi que Jérôme Gilbert, fondateur et ancien président du club, a relevé en 2010 : "Quand j’ai déposé les statuts, j’ai voulu donner le nom d’un territoire, les Weppes, plutôt qu’un village. L’idée était de proposer un maillage local. C’était seulement du rugby loisir. On n’avait qu’une simple pâture et on s’éclairait avec des phares de voitures !" De cet esprit bon enfant est venue l’envie de voir les choses en grand pour le XV du Chicon, surnom de l’équipe loisir. "Il y a eu une montée en puissance. En 2017, on frôlait les 200 licenciés", poursuit fièrement Jérôme Gilbert.

Malgré cette dynamique, le RCW s’est heurté à un plafond de verre. Avec ses modestes moyens (15 000 € de budget), le club, composé uniquement de bénévoles, a failli mettre la clé sous la porte ces dernières années : "Les municipalités ne mettaient pas tous les moyens nécessaires. Les joueurs voyaient des infrastructures vieillissantes, des douches qui ne fonctionnaient pas, des vestiaires pourris. Il y a eu une lassitude", explique Jérôme Gilbert. Des actes de vandalisme ont notamment touché les club-houses.

"Notre force a été de ne faire aucun forfait"

Avec du cœur et une refonte du bureau directeur, le club des Weppes a quand même franchi un palier. L’effectif sénior, constitué d’anciens joueurs de niveau fédéral et de débutants, a découvert le championnat la saison passée. En Troisième-Quatrième Série, l’exercice fut périlleux mais formateur si bien que la cinquième place de la poule sur six équipes est anecdotique. "Notre grande force a été de présenter 22 joueurs sur tous les matchs et ne faire aucun forfait. Pour une équipe qui se lance, on a prouvé qu’on tenait la route financièrement et sportivement", apprécie Bernard Obled, entraîneur et nouveau président depuis février 2022. Autre satisfaction : de jeunes joueurs formés au club ont été conservés et une entente avec le Rugby Club Lens Liévin verra le jour la saison prochaine pour viser plus haut. En Régionale 3, les Weppois attendent maintenant des résultats significatifs.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Rayane BEYLY
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?