Pro D2 - Les Aixois respirent mieux

  • Face à Soyaux-Angoulême, les Aixois renouent avec la victoire
    Face à Soyaux-Angoulême, les Aixois renouent avec la victoire Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Avec ce premier succès bonifié de sa saison, le XV aixois reprend des couleurs.

Un grand bol d’oxygène pour Provence Rugby. Avec cette victoire, qui plus est bonifiée, les hommes de Mauricio Reggiardo ont enfin débloqué leur compteur de succès et peuvent ainsi souffler après les trois premiers échecs. Un match qui s’est joué en deux parties bien distinctes. Un premier acte bien maîtrisé, une entame de match plutôt enthousiaste avec deux essais inscrits en moins de dix minutes annonçant un festival. Mais après une première période quasi parfaite, les Aixois sont retombés dans leur travers lors du deuxième acte en multipliant les fautes et en permettant ainsi aux visiteurs de grappiller, de grignoter peu à peu leur retard pour instiller le doute chez le XV aixois. Mais, la fin de match était de nouveau favorable à des Aixois qui retournaient aux fondamentaux en tentant et réussissant des pénalités par l’intermédiaire de Joris Cazenave pour plier définitivement les débats. «Je retiendrai notre grosse entame de match qui nous a mis sur le bon chemin, martèle le manager général aixois Mauricio Reggiardo, On a très bien préparé ce match mais nous étions crispés car après trois défaites, les joueurs, le groupe, le staff étaient en danger. On avait envie de bien faire, on avait envie de se lâcher et on l’a fait notamment en première période. Après, Soyaux-Angoulême est une bonne équipe, on craignait cette équipe car nous étions avant-derniers et il nous fallait remporter ce match pour se lancer. On a été très efficaces dans les zones de marque en première mi-temps. Et, en deuxième période, on s’est crispés, on a été moins sereins et de plus, Angoulême a mieux joué, cette équipe a été très intelligente, elle n’a pas fait n’importe quoi, elle a repris confiance en grignotant peu à peu son retard devant une équipe qui doutait. Mais, c’est normal, après trois échecs, on était crispés. On a été mieux en conquête. Mais, ce soir, on prend les cinq points de la victoire et c’est le principal. On va pouvoir se concentrer sur le dernier déplacement du bloc à Massy pour essayer de ramener une nouvelle victoire.»

Une conquête aixoise plus stable

Il est évident que cette victoire offre un grand bol d’oxygène à toute l’équipe mais elle demande aussi une confirmation rapide, dès le déplacement à Massy vendredi prochain pour enchaîner une série. Au chapitre des satisfactions, on mettra en avant l’état d’esprit aixois mais également dans le jeu, une conquête plus aboutie aussi bien dans le secteur de la touche que dans celui de la mêlée. Et puis l’entame canon aixoise a quasiment scellé le sort du match. Un constat partagé par le manager général charentais Vincent Etcheto. «Notre objectif était de tenir trente minutes pour ensuite les faire douter car nous savions cette équipe aixoise fragile après trois revers. Et, hélas, on n’a pas réussi à le faire, on a pris l’eau d’entrée en encaissant deux essais en six minutes plus un essai casquette par la suite. Bon, voilà maintenant c’est nous qui avons trois défaites d’affilée et nous allons devoir réagir.» Provence Rugby devra confirmer à Massy pendant que Soyaux-Angoulême aura pour mission de se remettre d’aplomb à domicile face à Béziers pour la «dernière» de ce premier bloc.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Denis GHIGO
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?