L'opinion du Midol : Brive, les ailes du 7 sous la pluie...

  • La vitesse et l'explosivité d'Axel Muller ont permis au CAB de l'emporter face à Bayonne.
    La vitesse et l'explosivité d'Axel Muller ont permis au CAB de l'emporter face à Bayonne. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Sur les quatre ailiers présents au coup d'envoi, trois viennent du rugby à 7 : Axel Muller, l'Argentin présent aux jeux Olympiques de Rio en 2016 et Aaron Grandidier-Nkanang, la flèche de l'équipe de France à 7, présent aux Mondiaux au Cap il y a un mois, côté briviste ; le prometteur Victor Hannoun, révélé lors de l'In Extenso Supersevens cet été, côté bayonnais. On pourrait même rajouter l'arbitre Jérémy Rozier, tout juste promu en Top 14, et habitué du circuit mondial à 7. Bref, une tripotée de septistes pour jouer dans un climat humide, la faute à la pluie s'étant invitée toute la journée en Corrèze. Pas les meilleures conditions pour mettre en évidence ces artistes. Des chandelles en pagaille à négocier, pas trop de bons ballons d'attaque qui vont jusqu'en bout de ligne... Et pourtant ! Les trois ailiers supersoniques ont quand même réussi à se mettre en évidence en faisant valoir leurs qualités. Le tout jeune basque (19 ans), au physique assez frêle, a cessé de mettre la pression sur le troisième rideau briviste sur chacun des coups de pied bayonnais ; le plus expérimenté des trois, Axel Muller, s'est mis en évidence en étant à la réception d'un jeu au pied pour magnifiquement servir son capitaine Thomas Laranjeira pour le premier essai corrézien ; enfin, le Franco-anglais, pour son deuxième match cette saison, le deuxième sous la pluie, montre de très belles prédispositions dans les duels, qu'ils soient aériens ou au sol. Arrivé en 2019 au CAB, Aaron Grandidier-Nkanang pourrait être une des belles surprises de la saison briviste, tant ses qualités de vitesse et d'appuis sont évidentes. Voilà trois joueurs qui demandent à être revus, dans un climat plus propice pour eux...

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?