Racing 92 - Qui es-tu, Stuart Lancaster ?

  • Actuellement en poste au Leinster, l’ancien sélectionneur de l’Angleterre Stuart Lancaster prendra les rênes du Racing 92 dès la saison prochaine.
    Actuellement en poste au Leinster, l’ancien sélectionneur de l’Angleterre Stuart Lancaster prendra les rênes du Racing 92 dès la saison prochaine. Icon Sport - Sportsfile
Publié le

Dans sa carrière, l’ancien sélectionneur du XV de la Rose Stuart Lancaster a connu des très hauts.. et des très bas. Qui est-il, au juste ?

Stuart Lancaster (53 ans) est un fils de fermier du nord de l’Angleterre et, si sa région natale est historiquement tournée vers le jeu à XIII, lui a néanmoins choisi de basculer dans le monde du « rugby union » après avoir fréquenté l’école privée de Saint Bees, un établissement niché au bord de la mer d’Irlande. Si dans sa jeunesse, Lancaster fut international avec les moins de 21 ans du Chardon (sa mère est écossaise), il fut surtout, dans les années 90, l’énergique flanker des Leeds Carnegie (alors pensionnaires de la D2 anglaise) avant de mettre un terme à sa carrière à l’âge de 30 ans après s’être fait accidentellement arracher un muscle à l’entraînement par son coéquipier Tom Palmer, lequel deviendrait quelques années plus tard international anglais : c’est donc au début des années 2000 que Stuart Lancaster, orienté en ce sens par le manager gallois de Leeds Phil Davies, fit ses premières armes en tant que coach.

 

Le Mondial 2015, sa blessure…

Sa carrière de coach ? Elle bascula en 2008 et, en intégrant la fédération anglaise en tant que « directeur technique national », Stuart Lancaster mit un premier pied dans cette institution qui lui confiera, trois ans plus tard, le poste de sélectionneur du XV de la Rose après l’échec majuscule de Martin Johnson et ses « boys » au Mondial néo-zélandais. Bingo ! Trois ans durant, la sélection anglaise retrouva sous l’impulsion de l’homme du nord un projet de jeu, des lancements attrayants, une vision globale qui replacèrent la Rose comme un candidat potentiel au titre de champion du monde. Et puis ? Dans les circonstances que l’on connaît désormais, la génération Lancaster, dont lui pensait qu’elle n’arriverait à maturité qu’en 2019, ne passa pourtant pas l’écueil des poules et quitta « son » Mondial la tête basse. Dans la foulée, lui fut ménagé sans ménagement…

Au vrai, Lancaster a donc traversé mille moments pénibles avant de se relancer au Leinster (dans un staff dirigé par Leo Cullen) en 2016, une province avec laquelle il remporta quatre fois la Ligue celte et la Champions Cup en 2018… face au Racing. Capable de créer un système offensif comme de bâtir une défense, Stuart Lancaster, dont le nom avait circulé pour reprendre au terme de la Coupe du monde 2023 le XV de la Rose aux côtés de Steve Borthwick (le coach de Leicester), est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands techniciens de la planète et, avec l’actuel directeur de la performance du XV de France Thibault Giroud, il s’est indéniablement doté, au Racing, d’un bras droit à sa hauteur. Ces deux hommes dirigeront donc le Racing 92 pour les quatre prochaines années, à partir de l’été 2023, et pour l’anecdote, le Leinster a de son côté annoncé la possibilité de remplacer Lancaster par un ancien Racingman, à savoir Johnny Sexton. Le monde est petit, n’est-ce pas ?

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?