Transferts - Biggar, Barrett, Jalibert ou Russell : qui sera le futur ouvreur du Racing 92 ?

  • Transferts - Biggar, Barret, Jalibert ou Russell : qui sera le futur ouvreur du Racing 92 ?
    Transferts - Biggar, Barret, Jalibert ou Russell : qui sera le futur ouvreur du Racing 92 ? Icon Sport
Publié le

La presse britannique a annoncé mardi des discussions avancées entre Biggar et les dirigeants franciliens. Ce ne serait pourtant et clairement pas le dossier prioritaire aux yeux de ces derniers.

Voilà deux semaines, l’ouvreur international gallois Dan Biggar (33 ans ; 103 sélections) - en partance de Northampton l’été prochain - se disait ouvert à une expérience en Top 14 : "Je ne ferme aucune porte. […] Le Japon et la France ont tous deux des avantages et des inconvénients. Les saisons en France ont tendance à être plus longues, avec beaucoup de matchs difficiles et de déplacements. Mais tu es plus proche pour retourner au pays de Galles. C’est beaucoup plus facile que si vous êtes à Tokyo ou ailleurs." The Rugby Paper a lâché une bombe mardi en assurant que le Racing 92 menait la danse sur ce dossier, devant Toulon et Pau. Le club francilien a bien rencontré Biggar… Mais c’était il y a douze ans, quand Pierre Berbizier était encore aux commandes de l’équipe des Hauts-de-Seine. Selon nos informations, cette piste ne serait clairement pas prioritaire, voire déjà refermée pour les dirigeants du Racing 92. La raison ? Si le joueur conserve une dimension internationale, son âge avancé ne permet pas de se projeter sur du moyen ou long terme. Et comme révélé dans ces colonnes, si le président Jacky Lorenzetti doit miser sur un ouvreur trentenaire, il privilégiera certainement une prolongation de l’Ecossais Finn Russell (63 sélections) - de trois ans son cadet - qui est arrivé au club en 2018. Des discussions existeraient entre les deux parties et le joueur a récemment avoué dans Midi Olympique : "êtes-vous vraiment sûr que je vais partir ? […] à mes yeux, le voyage n’est pas terminé."

Jalibert, c’est compliqué

Si Finn Russell semble donc le favori pour continuer d’endosser le numéro 10 ciel et blanc la saison prochaine, les prospections du Racing à ce poste ne sont pas un mystère. Le All Black Beauden Barrett (31 ans ; 95 sélections) - élu meilleur joueur du monde en 2016 et 2017 - était un rêve, mais sûrement trop cher. Ses prétentions, estimées à plus d’un million d’euros par an, impacteraient trop fortement la masse salariale dans le cadre du salary cap. Puis, il reste le cas de Matthieu Jalibert (23 ans ; 17 sélections), l’ouvreur de l’Union Bordeaux-Bègles, qui cocherait toutes les cases. Mais, alors qu’il est engagé jusqu’en 2025 en Gironde, l’équation contractuelle compromet grandement l’opération. Sur ce dossier, Toulon pourrait d’ailleurs être à l’affût en cas d’opportunité. Le numéro 10 reste donc le chantier principal pour le futur manager Stuart Lancaster, même si la ligne de trois-quarts s’est déjà renforcée avec la signature de l’ailier des Fidjian Drua Vinaya Habosi (22 ans), annoncée sur Rugbyrama.fr, et celle de son compatriote de Mont-de-Marsan Wame Naituvi (26 ans).

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Par J. Fa. (avec M.D.)
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?