L’opinion du Midol : Paris face à la théorie du complot...

  • L’opinion du Midol : Paris face à la théorie du complot...
    L’opinion du Midol : Paris face à la théorie du complot... Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Perpignan humilié, Pau balayé en vingt minutes et maintenant Brive exécuté sans grand brio, voilà le bilan du Stade français depuis la déflagration vécue en interne en raison de la révélation dans ces colonnes de l’arrivée de Laurent Labit et Karim Ghezal pour prendre en main le projet sportif la saison prochaine en lieu et place du technicien argentin Gonzalo Quesada.

Trois matchs, trois victoires qui laissent penser à une opération de soudage. Comme si la période agitée avait resserré les liens d’un groupe qui végète depuis plusieurs années – exception faite de la saison 2020/2021 - dans le ventre (très) mou du classement du Top 14. Comme si le mal venu de l’extérieur avait fait du bien à l’intérieur. On peut toujours y croire… Peut-être y a-t-il, à tout dire, une part de vérité dans cette opération de « com ». Qui sait ? Seuls contre tous et surtout face à ces vilains journalistes accusés de tous les maux, dont le seul souci ne serait que de déstabiliser l’équipe en colportant rumeurs et « blabla ». Et puis, on peut aussi penser que le Stade français vient de battre trois équipes qui ont plus de chance de lutter jusqu’au bout pour ne pas choper l’une des deux dernières que de jouer la phase finale. On est aussi en droit d’affirmer que le jeu parisien n’a rien d’abouti malgré ce qu’on essaie de nous vendre. En témoigne cette dernière rencontre face à Brive. Certes, de nombreux points positifs sont à souligner, notamment la conquête et la défense sur lesquelles les Stadistes se sont largement appuyés pour s’imposer. Mais s’ils ne parviennent pas à hausser leur niveau de jeu, les deux prochains déplacements à Montpellier et à Toulouse pourraient bien les ramener à la réalité. Encore que, ces deux dernières équipes seront amputées de leurs internationaux… Ce qui pourrait bien renforcer la théorie du complot.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
jackjour Il y a 1 mois Le 23/10/2022 à 15:52

c'est facile de faire les matchs avant qu'ils ne soient jouer. De parler de matchs ou les adversaires du SFP vont être amputés d'internationaux. De combien.? sur les 42 combien seront réellement sélectionnés, les non sélectionnés rentreront ils dans leur club? Et il y a t il de la part du midol, un regard sur les effectifs de ces clubs? Toulouse a au moins 3 équipes compétitives, si c'est bien pour le rugby français, comment fait le ST, le centre de formation ne fait pas tout. les " stars" étrangères recrutées à Toulouse ou Montpellier seront-elles absentes. Oui le SFP a encore du boulot pour revenir à un niveau qu'il n'aurait jamais dû quitter, mais est-ce le rôle d'un média spécialisé, de vouloir enterrer un club qui se redresse? qui parle de théorie du complot? le midol! qui donne aux autres club le moyen de minimiser une éventuelle ou hypothétique défaite, comme vous le voudrez. Dire que Pau, Brive et Perpignan vont se battre pour rester en top 14 après 7 journées, c'est leur manquer de respect Le classement des clubs de fait sur le terrain, pas dans des colonnes de magazines soit disant spécialisés, qui sont plus d'opinions que d'informations. Et pour l'instant le SFP est deuxième, les autres clubs n'ont-ils pas perdus contre des soit disant plus petits???. Il serait peut-être mieux de féliciter un club qui revient de loin, et qui connait quelques turpitudes, plutôt que d'anticiper sur son déclin.
jackjour