Étoiles de Pro D2 : Constellations d’hiver

  • Francisco Gorrissen dans ses oeuvres, ici lors de la victoire vannetaise à Colomiers (27-30).
    Francisco Gorrissen dans ses oeuvres, ici lors de la victoire vannetaise à Colomiers (27-30). Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le , mis à jour

À l’heure des fêtes de fin d’année, le championnat de Pro D2 a disputé la moitié de sa phase régulière. L’occasion de se pencher sur les hommes forts de ce début de saison.

Comme quoi, la réalité du terrain revêt d’une certaine logique ! C’est ce qui ressort du classement des joueurs étoilés à la moitié de la saison.Pour rappel, ces étoiles sont données à l’issue de chaque rencontre de Pro D2.Et les joueurs en comptabilisant le plus font partie des écuries majeures dans cette première partie de championnat, à savoir
les quatre premiers au classement (Oyonnax, Mont-de-Marsan, Biarritz et Vannes).Finalement, on pourrait même s’étonner que l’éclatant leader aindinois n’ait pas plus d’individualités représentées.Mais c’est aussi le fruit de la grande rotation opérée par le staff de Joe El Abd, tous les week-ends. Aussi, l’absence de Grenoblois, malgré la cinquième place du FCG peut s’expliquer par la force collective qui en émane.

En ce qui concerne les postes, ce n’est pas une surprise de voir à l’honneur des troisième ligne aile, des demis d’ouverture et des arrières, tant leur activité est plus perceptible.Au contraire, ce qui étonne, c’est la présence de deux piliers et deux deuxième ligne.Le signe que le championnat de deuxième division fait la part belle aux tâches de l’ombre cette saison. À ce sujet, il est intéressant de remarquer qu’aucun des dix meilleurs marqueurs ne figure dans le classement des étoilés.Enfin, la majorité de ces joueurs sont des éléments qui ont déjà fait leurs preuves à cet échelon ou en Top 14.

1er : Francisco Gorrissen

Vannes (21 étoiles) - Flanker

Notre avis :

« Il est très complet, couvre beaucoup de terrain.Il est aussi très bon en touche, il en est d’ailleurs le capitaine, louait son entraîneur Jean-Noël Spitzer. Il a une énorme activité et peut jouer sur plusieurs registres. Francisco est donc très précieux dans une équipe. » Pas anodin que l’international argentin, qui a pour ambition de disputer le Mondial en France, ait débuté 14 matchs sur 15 avec Vannes.

 

2e : Peter Lydon

Rouen (19 étoiles) - Arrière

Notre avis :

C’est le leader et certainement le meilleur joueur de Rouen. Cela fait maintenant de nombreux mois que toute la Normandie vante ses exploits, car Peter Lydon est un joueur de haut standing. Impétueux ballon en main, l’Irlandais est aussi létal face aux perches. La preuve : avec 156 points inscrits cette saison, il est le meilleur réalisateur du Pro D2. Et dire qu’il a prolongé la saison dernière…

Peter Lydon est le grand animateur du jeu rouennais.
Peter Lydon est le grand animateur du jeu rouennais. Icon Sport - Anthony Dibon

3e : Joe Jonas

Biarritz (18 étoiles) - Arrière

Notre avis :

On savait qu’il avait du talent lors de son passage en Top 14, il le montre à nouveau sur les pelouses de Pro D2. Installé à l’arrière cette saison, Joe Jonas a déjà marqué trois fois. Sa vitesse et ses relances font de lui un attaquant difficile à lire. Il a également évolué à l’aile et au centre avec le BO et peut même jouer demi de mêlée. Le Sud-Africain de 20 ans est promis à un avenir brillant.

4e : Jules Soulan

Oyonnax (17 étoiles) - Ouvreur

Notre avis :

Leader dans tous les secteurs, Oyonnax domine devant et punit derrière. Entre les deux, le chef d’orchestre, c’est lui. Jules Soulan dirige d’une main de maître les attaques de cet effectif hors-norme pour le Pro D2. 107 points au pied et 3 essais inscrits dont un doublé à Vannes. L’ancien Columérin sait faire briller les autres mais sait aussi montrer tout le talent qu’il a.

 

5e : Beka Shvangiradze

Aurillac (16 étoiles) - Flanker

Notre avis :

C’est indéniablement l’une, si ce n’est la révélation de la saison. À seulement 20 ans, le troisième ligne géorgien confirme tout le potentiel qu’on lui prédisait. Inépuisable plaqueur-gratteur et redoutable casseur de ligne, Beka Shvangiradze est également très adroit balle en main. Il est l’un des joueurs les plus utilisés par Roméo Gontinéac. Formé à Aurillac, il progresse match après match et devrait, à l’avenir, prendre une place dans le groupe des Lelos.

 

6e : Yoann Laousse-Azpiazu

Mont-de-Marsan (16 étoiles) - Arrière

Yoann Laousse Azpiazu est le maître à jouer du Stade montois. Si les Landais se portent mieux depuis le mois de novembre, ils le lui doivent en partie..
Yoann Laousse Azpiazu est le maître à jouer du Stade montois. Si les Landais se portent mieux depuis le mois de novembre, ils le lui doivent en partie.. Icon Sport - Johnny Fidelin

Notre avis :

Deuxième meilleur réalisateur du championnat avec 143 points inscrits (11.92 en moyenne par match), le Landais n’en finit plus de porter le Stade montois. Au club depuis 2015, Laousse-Azpiazu est une référence du poste d’arrière depuis de longues saisons.Il a pris part à 12 rencontres lors de cette première moitié d’exercice, 10 en tant que titulaire.

 

7e : Fotu Lokotui

Agen (15 étoiles) - Flanker

Notre avis :

Véritable fer de lance du SUA, le Tonguien est un des meilleurs numéro huit de Pro D2. Surpuissant et agile ballon en main, celui qui est arrivé en 2021 dans le Lot-et-Garonne est un habitué du XV de départ agenais. On dénombre huit titularisations pour l’ancien joueur de Glasgow, en douze rencontres disputées. Il a également inscrit deux essais. Solide.

 

8e : Jean-Baptiste Barrère

Béziers (15 étoiles) - Flanker

Notre avis :

Barrère, c’est ce genre de troisième ligne qui a cette faculté impressionnante à franchir et, surtout, à marquer des essais. L’année dernière, son total s’était arrêté à huit, cette saison, il en est à trois réalisations. Extrêmement dur à plaquer, le capitaine biterrois est un leader dans le jeu, mais aussi bien évidemment dans le vestiaire. En difficulté cette saison, Béziers a besoin de joueurs de ce calibre.

Contre Biarritz pour le dernier match de l'année 2022, Jean-Baptiste Barrère a emmené les siens avec brio.
Contre Biarritz pour le dernier match de l'année 2022, Jean-Baptiste Barrère a emmené les siens avec brio. Icon Sport - Alexandre Dimou

 

9e : Johnny DYER

Biarritz (15 étoiles) - Deuxième ligne

Notre avis :

Sa place n’est pas en Pro D2, c’est certain. Dans l’élite l’année dernière déjà, le deuxième ligne s’était montré monstrueux dans les phases de ruck. En Pro D2, il est un véritable supplice pour ses adversaires. Toujours présent au grattage, il doit même parfois être freiné par les siens tellement il adore se livrer dans l’exercice. Grâce à Dyer, le travail de l’ombre est mis en lumière.

 

10e : Robert Harley

Carcassonne (15 étoiles) - Deuxième ligne

Notre avis :

Le joueur de devoir par excellence. Celui que vous ne verrez pas forcément briller, mais qui fera toujours le boulot avec efficacité. Après neuf ans du côté de Glasgow, Harley découvre le rugby français cette saison, et démontre tout son talent. Performant, il a participé aux quinze journées de championnat. Plaqueur infatigable, le troisième ligne d’origine anglaise est un des soldats de Christian Labit.

 

11e : Luke TAGI

Provence rugby (14 étoiles) - Pilier

Notre avis :

Il avait déjà prouvé sa valeur l’année dernière (24 titularisations, 26 matchs, 4essais). Il n’a fait que répondre cette saison aux attentes dont il faisait l’objet. Très puissant dans le jeu, l’international fidjien (25 ans, 5 sélections) est une véritable référence au poste si particulier de pilier droit. Luke Tagi est d’ailleurs très précieux dans le secteur de la mêlée fermée. Un roc sur lequel Aix-en-Provence peut se reposer.

 

12e : Alexandre Plantier

Aurillac (14 étoiles) - Pilier

Notre avis :

Indéboulonnable à gauche dans les compositions aurillacoises, il est le pilier expérimenté par excellence. Si le Stade aurillacois domine autant les équipes devant, Alexandre Plantier en est l’une des raisons principales. À 31 ans, sa progression et son adaptation au Pro D2 laissent admiratif tant il domine son secteur. Pour rappel, il est arrivé du Stade nantais en 2020 et a franchi les étapes avec talent.

 

13e : Nicolas Garrault

Mont-de-Marsan (14 étoiles) - Flanker

Notre avis :

Tout comme Laousse-Azpiazu, Nicolas Garrault fait partie des cadres du Stade montois. C’est simple, l’ancien pensionnaire de Tarbes n’a loupé aucune rencontre cette saison. Il a participé aux quinze sorties de Mont-de-Marsan, treize dès le coup d’envoi. Pouvant évoluer en deuxième ou troisième ligne, Garrault offre une polyvalence utile au staff landais. À 31 ans, il est encore en pleine forme.

 

14e : Kévin Lebreton

Oyonnax (14 étoiles) - Flanker

Notre avis :

Il n’a manqué qu’une seule rencontre de la phase aller, c’est dire son importance au sein de l’effectif pourtant suréquipé d’Oyonnax. Kévin Lebreton est un monstre défensif. Impeccable lorsqu’il s’agit de plaquer, il est un roc dans les rucks. Spécialiste du grattage, le troisième ligne sait aussi marquer des essais : quatre en ce début de saison. Il est un élément qui compte dans l’ambitieux projet aindinois.

 

15e : Maxime Lafage

Vannes (14 étoiles) - Ouvreur

Maxime Lafage avait grandement participé au succès à Colomiers face à son ancienne équipe.
Maxime Lafage avait grandement participé au succès à Colomiers face à son ancienne équipe. Icon Sport - Alexandre Dimou

Notre avis :

Il y a la partie « but » : Lafage a inscrit 137 points en 14 matchs. Et puis tout le reste, avec une longueur de jeu au pied très précieuse capable de renvoyer la pression. De manière générale, que ce soit dans la précision de son coup de pied ou de son animation, le demi d’ouverture s’avère un meneur de jeu de grande qualité. Et il n’est pas étranger à l’excellente première partie du RC Vannes.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Vincent Franco
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?