• Laurent Labit, entraîneur du Racing 92
    Laurent Labit, entraîneur du Racing 92 Icon Sport - Icon Sport
Publié le / Modifié le
XV de France

Labit dit oui à Galthié et à l'équipe de France

Selon nos informations, le co-entraîneur du Racing 92 Laurent Labit aurait répondu favorablement à la demande de Fabien Galthié. Son arrivée au chevet du XV de France, pour la période 2019-2023, pourrait être officialisée ce week-end...

Pierre Mignoni ayant décliné l'offre émise par le président de la FFR Bernard Laporte, les regards se sont logiquement tournés vers Laurent Labit afin que le technicien tarnais, champion de France en 2013 et 2016, devienne le bras droit de Fabien Galthié en équipe de France, de 2019 à 2023. Comme évoqué dans Midi Olympique lundi 22 avril, il semblerait que l'arrivée de l'entraîneur des trois-quarts franciliens au chevet de l'équipe nationale ne soit plus qu'une question de temps puisque selon nos informations, Laurent Labit aurait dit « oui » à Fabien Galthié.

Et maintenant, vous dites ? Les tractations entre le Racing 92 et la FFR vont commencer. Mardi, lors d'une réunion des présidents du Top 14 et de Pro D2 tenue au siège de la Ligue Nationale de Rugby, avenue de Villiers, Jacky Lorenzetti se serait d'ailleurs étonné auprès de Serge Simon, le vice-président de la FFR, du fait qu'il n'ait pas encore été prévenu par les dirigeants fédéraux des contacts noués entre le technicien tarnais et le paquebot fédéral. C'est maintenant chose faite et, si tout va bien, ledit « Lolo » devrait être officialisé ce week-end par la FFR : selon toute vraisemblance, il devrait être chargé du chantier offensif du XV de France et des trois-quarts tricolores, dans un rôle qui excéderait largement le champ d'action d'un simple adjoint.

Et au Racing, alors ? Laulala promu ?

Dans les Hauts de Seine, Laurent Travers devrait quant à lui rester seul maître à bord, à priori dans une position de manager. Avec qui à ses côtés ? Le nom de Ronan O'Gara a récemment été évoqué par nos confrères de RMC Sports. Néanmoins, la piste semble plus que refroidie aujourd'hui, pour diverses raisons. L'autre piste ? Elle mène tout droit à Gonzalo Quesada, lui-aussi passé par les Hauts de Seine en 2012-2013. Sous contrat avec la fédération argentine pour deux ans, l'actuel manager des Jaguares semble néanmoins difficile à « sortir ». Enfin, la piste interne, avec une promotion de Casey Laulala au poste d'entraîneur des trois-quarts, reste la plus sérieuse. Si elle se vérifiait, le Racing 92 s'éviterait ainsi toute forme de révolution.

Sur le même sujet
Réagir