• CHOCS DANS LA CAGE
    CHOCS DANS LA CAGE
  • CHOCS DANS LA CAGE
    CHOCS DANS LA CAGE
  • CHOCS DANS LA CAGE
    CHOCS DANS LA CAGE
Publié le / Modifié le
Top 14

Marchois - Murday contre Jacquet - Samson : chocs dans la cage

Entre deux clubs qui font de la touche leur principal fer de lance, la collision entre deuxièmes lignes promet de faire des étincelles.

"Nous ne voulons rien devoir à personne." C’est par cette formule que Mauricio Reggiardo élude l’idée selon laquelle ses hommes pourraient être frappés par une forme de décompression après leur probant succès à Grenoble, qui a quasiment assuré leur maintien. Quasiment, seulement. La nuance a de l’importance aux yeux du technicien argentin : "Il nous manque un point pour être sauvés et, très franchement, nous voulons le prendre par nous même, sans miser sur un faux pas des Grenoblois." Les Castrais sont prévenus, le SUA ne s’estime pas encore en vacances, loin de là.

Entre deux des meilleurs alignements du championnat, le duel promet de faire des étincelles. Les Agenais, qui bénéficient à plein du travail colossal de Rémi Vaquin depuis deux ans - il vient de signer son premier contrat d’entraîneur des avants (lire en page 26) - aligneront leurs deux géants Tom Murday et Denis Marchois. Les deux hommes, cadres du vestiaires, amèneront leur expérience pour triompher au cœur de cet alignement, dans ce "match dans le match" qui préside souvent à la destinée de la rencontre. Agen, dans ce secteur, est le maître des airs : déjà trente-trois ballons volés sur lancers adverses depuis le début de la saison. C’est tout simplement le record du Top 14. Les hommes du trio Vaquin-Reggiardo- Prosper se sont même permis de donner la leçon dans les airs aux Lyonnais lors de la 23e journée, leur volant trois ballons. Des Lyonnais qui faisaient pourtant office de "meilleure touche" du championnat avant ce match.

Le rugby étant un éternel recommencement, il faudra remettre le couvert, samedi, face à une opposition tout aussi redoutable. Même si les Castrais ont perdu leur géant Thibault Lassalle (lire ci-dessous), ils auront d’autres solides arguments à faire valoir. Loïc Jacquet et Christophe Samson formeront l’attelage castrais et auront dans l’idée de faire oublier la vexation née du match aller, où les Lot-et-Garonnais s’étaient imposés à Pierre-Fabre. Un attelage que Rémi Vaquin connaît bien, pour avoir évolué avec les deux hommes alors qu’il était joueur à Clermont : "Je connais bien Christophe et Loïc et je suis certain qu’ils seront prêts pour essayer de nous contrarier. Même si Christophe a moins joué cette saison, il sera prêt à nous faire la guerre…"

Il ne s’agira pas que de sauter…

À l’opposé, Loïc Jacquet fait partie des joueurs les plus utilisés de l’effectif. Passionné par l’art de la touche, il fait partie des "annonceurs" et des cadres du vestiaire dans ce secteur clé. Christophe Samson, un peu moins utilisé cette saison du fait de la concurrence de Thibault Lassalle, n’en reste pas moins une valeur sûre et n’a jamais déçu lors de ses treize apparitions en Top 14 cette saison.

Reste que, même si c’est un secteur fondamental, la touche ne fera pas tout. Agenais et Castrais devraient se livrer une grande et belle guerre autour des rucks, qui catalyseront un autre des zones clés de la rencontre. Là, l’opposition de style devrait être assez frappante, entre des Castrais qui n’ont pas leur pareil pour ralentir les sorties de balle adverses et des Agenais qui, au contraire, cherchent à donner beaucoup de vitesse au jeu via des transitions fluides et des libérations rapides. Des étincelles, on vous dit…

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir