• Top 14 - Anthony Bouthier (Montpellier)
    Top 14 - Anthony Bouthier (Montpellier)
Publié le / Modifié le
Saga Montpellier

Bouthier : hors des sentiers battus

Renfort le moins clinquant sur le papier, l’ancien Vannetais Anthony Bouthier pourrait être la bonne pioche du recrutement héraultais.

"Je débarque dans un grand club où je ne connais personne et je suis entouré de célébrités du Top 14 et d’internationaux. Alors, c’est vrai que lorsque j’arrive dans le vestiaire le matin, j’ai des grands yeux émerveillés en observant les noms des mecs assis à côté de moi." Une histoire banale au "pays" des espoirs de l’Ovalie ? Tout le contraire !

à 27 ans, Anthony Bouthier n’est pas un adolescent et n’a plus le temps de rêver. Son parcours atypique, devenu aujourd’hui rarissime, force le respect. "J’ai commencé à bosser dans le bâtiment à 15 ans dans le village où j’ai grandi, comme carreleur maçon, et je jouais en parallèle en jeunes à Dax, jusqu’à ce que j’aie la chance de rejoindre Vannes à 22 ans (où il passe pro en 2016, N.D.L.R.). Je n’ai pas eu le parcours que tout le monde a eu en Top 14, je n’ai pas connu de centre de formation mais je suis content d’avoir fait ce métier. Cela peut aider aussi à moins me plaindre quand les entraînements sont durs… Car être maçon sous 40°C, ou l’hiver dans le froid et sous la pluie, ce n’est pas la même chose !" L’intéressé débarque à Montpellier (contrat de deux ans) dans l’anonymat mais n’est pas pour autant un inconnu.

Arrière, dix, et buteur !

Son nom parle à tous les connaisseurs du Pro D2 (trois saisons et 83 matchs disputés). Capitaine de Vannes l’an dernier, il a atteint les demi-finales et fut l’un des meilleurs acteurs du championnat. Un athlète accompli, qui n’a pas tardé à se faire remarquer cet été à Montpellier, en terminant dans le top 3 des coureurs les plus rapides et endurants de la "prépa" : "Je m’étais bien préparé individuellement et je suis content car je ne suis pas trop à la traîne ! Dès le début, Xavier Garbajosa m’a mis en confiance. Il m’a félicité pour l’année dernière. Des petites choses qui mettent à l’aise, qui ne sont pas obligatoires, mais qui sont importantes en début de la préparation. à l’image de l’accueil de mes coéquipiers." Le Landais, originaire de Pouillon et passé par Dax (Reichel et espoirs), semble déjà intégré. Mais il ne perd pas pour autant le sens des réalités : "Je sais bien que je ne jouerai pas vingt-huit ou trente matchs par an comme à Vannes. Si j’en dispute dix, je serai déjà heureux !"

Formé à l’ouverture et repositionné à l’arrière en Bretagne, Anthony Bouthier (1,82 m et 86 kg) est un relanceur vif et audacieux (8 essais en 2018-2019), doté d’un beau jeu au pied. Buteur précis et Jiff, il pourrait avoir une carte à jouer malgré la forte concurrence car son profil quasi unique à son poste (avec Goosen) colle avec les nouvelles ambitions de jeu héraultaises. à lui de saisir sa chance lors des matchs amicaux pour s’offrir rapidement son premier saut dans le grand bain. Et prouver ainsi, que tous les chemins peuvent mener au succès.

Julien Louis
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir