• Le Racing 92 vise Sébastien Bezy
    Le Racing 92 vise Sébastien Bezy Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Transferts

Le Racing 92 vise Bezy

De nombreux demis de mêlée devraient changer de club la saison prochaine. Le Toulousain Sébastien Bezy pourrait en faire partie. Les ciel et blanc l’ont récemment approché…

En coulisses, les acteurs s’accordent à le dire : le poste de numéro 9 devrait être le plus animé de tous sur le marché français, cette saison. La liste des joueurs de premier plan en fin de contrat et donc susceptibles de changer de couleurs en juillet prochain est particulièrement fournie : on y trouve notamment Sébastien Bezy, Maxime Machenaud, Teddy Iribaren, Thibault Daubagna, Greig Laidlaw, Tawera Kerr-Barlow, Jonathan Pélissié, Rhys Webb si le Gallois décide de lever sa clause…

Un jeu de chaises musicales va, comme souvent, se lancer. Le devenir d’un de ses joueurs risque d’avoir un impact déterminant dans les semaines à venir : celui de Sébastien Bezy (27 ans, 7 sélections), particulièrement courtisé. L’an passé, déjà, le nom du Toulousain avait circulé du côté de La Rochelle et surtout de Montpellier - qui était prêt à verser une indemnité pour le libérer de son engagement - mais son staff souhaitait impérativement le conserver. En fin de contrat en juin 2020, l’international doit composer avec la concurrence d’Antoine Dupont, désormais engagé jusqu’en 2023. La tentation de briguer une place de numéro 1 existe chez lui.

Machenaud et Iribaren en fin de contrat

Son club actuel n’a pas perdu espoir de le conserver et les négociations entre les deux parties sont encore ouvertes. Mais, selon nos informations, une autre grosse écurie du championnat s’intéresse de près au champion de France : le Racing 92. Maxime Machenaud et Teddy Iribaren arrivant au terme de leur engagement, la question du poste de 9 se pose inévitablement dans les Hauts-de-Seine même si rien n’est encore acté concernant les deux actuels dépositaires du poste. Le MHR, un temps à l’offensive sur le dossier Bezy et dont les trois demis de mêlée (Paillaugue, Fotuali’i et Sanga) sont en fin de contrat également, privilégierait désormais une autre piste à l’international tandis que le Stade rochelais attend de connaître la position de Tawera Kerr-Barlow. Au-delà, sur le marché des numéros 9, les acteurs en lice ne manqueront pas : Toulouse, si Bézy s’en va, Clermont, en cas de départ - relativement probable - de Laidlaw, Castres, où Rory Kockott avait prolongé son engagement jusqu’en 2020, ou encore Pau, selon la décision de Daubagna, risquent de s’inviter dans la danse. Le feuilleton vient juste de débuter et risque d’animer la saison.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir