Rugbymen : sont-ils les plus "fun" ?

  • Nans Ducuing
    Nans Ducuing
Publié le / Mis à jour le

Le confinement, et l’activité sur les réseaux qui en découle, sont l’occasion de prouver que le rugbyreste drôle et décalé. Avec ses acteurs à la hauteur de sa réputation.

Ce fut longtemps une vérité : les rugbymen étaient considérés comme les sportifs les plus libres de leurs mouvements, ce qui les a rendus les plus drôles, avec aussi tous les excès que cela pouvait comporter. Ce trait de caractère était inscrit dans l’ADN de ce sport, également parce que l’amateurisme le permettait et que la troisième mi-temps y était une religion. Force est pourtant de constater que, plus le professionnalisme se fait présent, plus la question de la singularité du rugbymen mérite de se poser. Ainsi, les handballeurs, lesquels ont connu beaucoup de succès sportifs dans un passé récent en France, avaient parfois supplanté leurs potes du ballon ovale dans la "déconnade". La situation actuelle est néanmoins l’occasion de démontrer — même si les handballeurs prouvent sur leurs réseaux sociaux qu’ils ne sont pas en reste — que les joueurs de rugby demeurent parmi les plus "fun". Sûrement parce qu’en l’absence de compétition, les amoureux de ce sport ont besoin de revenir à son essence.

Alors les initiatives des acteurs, souvent drôles et décalées, qui tendent parfois même à l’autodérision, sont très bien accueillies. Ce qui les pousse sûrement dans leurs "entreprises ironiques". Il faut dire, également, que ces derniers peuvent vite ressentir l’ennui, bloqués chez eux, et qu’un peu de distraction est bienvenue. Quelques-uns se révélant au passage plus marrants que chacun l’aurait pensé. Le truc ? C’est que tous les sports ne sont pas logés à la même enseigne. Outre le basket avec la polémique autour de Rudy Gobert, lequel avait fait une blague douteuse sur le coronavirus avant d’être testé positif quelques heures plus tard, le meilleur exemple est celui du football où, si certains joueurs ne manquent d’originalité, les controverses se font nombreuses et vives ces dernières semaines. Ainsi, l’attaquant vedette du PSG Neymar a essayé de publier quelques photos de son confinement au Brésil, lesquelles ont suscité des réactions indignées. Illustration de la marge d’action réduite des "footeux"… Là où, du moins pour l’instant, le rugby est plutôt épargné.

Midi-Olympique
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir