Question 1 : croyez-vous encore à la reprise de cette saison ?

  • Éric de Cromières, Président de l'ASM Clermont
    Éric de Cromières, Président de l'ASM Clermont Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Les annonces du Président de la République, Emmanuel Macron, ont eu le mérite de poser les premiers jalons du calendrier. Le principal : objectif 11 mai pour le début du confinement. Dans les faits, avec la période quatre à cinq semaines de préparation des joueurs sur laquelle se sont accordées toutes les parties avant un retour à la compétition, cela laisserait le temps mécanique de finir la saison en cours, en juillet et selon un calendrier condensé. Est-ce seulement crédible ? Certains présidents poussent en ce sens, d'autres jouent la prudence et préconisent la fin de saison. Il faudra également surveiller de près les consignes sanitaires qui émaneront des autorités gouvernementales pour le déconfinement.

  • Éric De Cromières, Président de l’ASM Clermont Auvergne

Si on intègre les quatre à cinq semaines de préparation des joueurs après le déconfinement, il y aura encore la possibilité de jouer 4 à 5 matchs, malheureusement à huis clos. Voilà pour la théorie. Dans la pratique, il faudra vite s’interroger sur le contenu de ces semaines de préparation. Quelle sera la latitude laissée par le corps médical pour mener des entraînements, y compris avec contact, et conformes aux règles sanitaires post-confinement ? Cette question sanitaire sera centrale. Si j’en crois les propos du docteur Dusfour (président de la commission médicale de la LNR, N.D.L.R.), je me dis que ce n’est pas possible de rejouer immédiatement.

  • Philippe Tayeb, Président de l’Aviron bayonnais

Il y aura des phases finales qui vont être jouées, pour moi, fin août ou début septembre. La fin de la saison ne pourra être actée que le jour où un titre de Champion de France sera remis à un club. Aujourd’hui, la solution la plus sage ou la plus prudente, pour pouvoir bénéficier d’un public, est de jouer une demi-finale et une finale en septembre.

  • Laurent Marti, Président de l’Union Bordeaux-Bègles

Depuis ce soir oui ! (l’entretien a été réalisé mercredi soir). La fin de la saison ne sera pas classique, elle sera un peu tronquée, mais avoir une phase finale en août est une formidable opportunité. 

  • Yann Roubert, Président du Lyon olympique universitaire Rugby

Avant la fin du mois de juin, on sait que ce serait sans public et, du coup, les propos du Président de la République semblent condamner la fin de saison. Après, il faut voir s’il est envisageable, et on va en discuter avec les différents présidents, de recaler des phases finales avant la reprise de la saison 2020-2021 pour sauver ce qui peut l’être et trouver un épilogue à cette saison qui sera forcément incomplète. S’il y a moyen d’avoir des phases finales, idéalement avec du public, on a peut-être plus de chances en août qu’en juin. C’est quelque chose qui peut être envisagé.

  • Jean-François Fonteneau, Président du SU Agen Lot-et-Garonne

Je ne crois plus à plus à la reprise du championnat dans son format initial, avec une finale le 18 juillet. En revanche, l’autre formule qui a été présentée mercredi soir me paraît probable, oui.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir