Dans le quotidien d'un club - Sans compétition, le rôle social prend le pas

  • A Noël, les trois présidents sont allés distribuer des cadeaux aux enfants du club. Patrice Lafont a enfilé le costume du père Noël et Thierry Lachaise celui d’Olentzero, son alter ego basque.
    A Noël, les trois présidents sont allés distribuer des cadeaux aux enfants du club. Patrice Lafont a enfilé le costume du père Noël et Thierry Lachaise celui d’Olentzero, son alter ego basque.
Publié le

Chez les amateurs, les bénévoles redoublent d’efforts pour maintenir de la vie dans le club. Au Stade Hendayais et au Rugby Club de l’Alaric, malgré les restrictions, des entraînements ont toujours lieu.

Un genou est à terre mais le second résiste. Pour le moment. Face aux multiples restrictions liées au contexte sanitaire, des clubs amateurs ont décidé de se battre avec leurs armes pour maintenir un peu de vie et de liant. C’est notamment le cas au Pays basque et en Occitanie. Samedi, au stade Ondarraitz d’Hendaye (Pyrénées-Atlantiques). Alors que le soleil pointe doucement le bout de son...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • ✓ Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • ✓ Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • ✓ Les newsletters exclusives
Pablo Ordas.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?