Top 14 - ASM - Clermont tient-il son acte fondateur ?

  • Top 14 - Damian Penaud (Clermont)
    Top 14 - Damian Penaud (Clermont) Vincent Duvivier - Vincent Duvivier
Publié le , mis à jour

Dans un début de saison en dents de scie, l’ASM vient de décrocher son premier succès à l’extérieur. Et espère ainsi lancer sa saison pour de bon.

Dire que Clermont vit un début de saison mouvementé tient du doux euphémisme. Entre la défaite subie contre Castres à domicile et les victoires en tremblant (cf. La Rochelle la semaine suivante), les Auvergnats ne se présentaient pas dans les meilleures dispositions au GGL Stadium. Le capitaine Arthur Iturria le reconnaissait d’ailleurs volontiers avant la rencontre : « Nous étions dans les quatre derniers du classement, personne n’aime voir ça. Nous ne sommes pas très sereins sur nos sorties. On avait la pression.»

Cette pression, les Jaunards l’ont évacuée en allant jusqu’au bout d’eux-mêmes, tant sur le plan physique que mental. Sur le premier aspect, la mine fatiguée et les stigmates du combat qui marquaient le visage du capitaine en disait long sur l’engagement sans faille dont les Clermontois ont fait preuve : « C’était un match très dur », soufflait le troisième ligne tricolore. Mentalement aussi, les Auvergnats sont passés par toutes les émotions, à l’image de cette fin de rencontre où ils se sont fait de belles frayeurs en concédant deux pénalités coup sur coup, alors qu’ils avaient pris l’avantage au score à la 74e minute grâce à une pénalité de leur ouvreur Camille Lopez. L’ultime coup de pied donna l’occasion à l’ouvreur montpelliérain Handré Pollard de passer la pénalité de la gagne. Un instant interminable pour le manager Jono Gibbes, qui anticipait déjà la défaite : « J’étais sûr que Pollard allait la passer. Il l’aurait réussie neuf fois sur dix. Je pensais déjà à ce que j’allais dire à l’équipe lundi, au débriefing avec l’arbitre et tout le reste ! », souriait le Néo-Zélandais, finalement soulagé.

Gibbes : « On a envoyé un message aujourd’hui »

Le technicien retenait aussi une chose : le fait que son équipe a enfin réussi à enchaîner les temps de jeu. « Je suis content pour le groupe, de son état d’esprit. Nous avons maîtrisé le ballon et l’avons tenu sans trop vouloir jouer. En deuxième mi-temps, on propose du jeu, en allant dans le camp adverse. Nous avons envoyé un message aujourd’hui. Nous sommes une équipe qui essaie de faire les choses bien. »

Dans les semaines à venir, il faudra encore « faire les choses bien ». Avec sagesse, Camille Lopez en appelait à une célébration mesurée : « On voit bien que le wagon est en train de partir. Malgré cette victoire, nous sommes encore loin, donc nous n’allons pas faire la fête. Mais moralement, cette victoire fait du bien. » Les Clermontois vont donc retrouver le chemin de l’entraînement avec le sourire aux lèvres et avec, en ligne de mire, la réception de la Section paloise et l’objectif d’enchaîner une deuxième victoire, chose qu’ils n’ont encore jamais réalisée cette saison.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?