Top 14 - Brive doit renverser la dynamique

  • Passés pas loin contre Lyon et Montpellier, les Brivistes ont à cœur de décrocher une première victoire devant leur public.
    Passés pas loin contre Lyon et Montpellier, les Brivistes ont à cœur de décrocher une première victoire devant leur public. Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

Seule équipe à ne pas avoir encore gagné à domicile cette saison, le CAB n’a pas le droit à l’erreur face à Bayonne, un concurrent direct. Sous peine de se mettre déjà sous pression…

Dans un passé pas si lointain, les Brivistes étaient les spécialistes pour s’imposer dans leur Stadium et de s’incliner loin de la Corrèze. Mais les temps ont changé, notamment en fin de saison dernière. Alors qu’ils auraient pu valider leur maintien bien avant la dernière journée la saison passée, les Noir et Blanc ont laissé filer deux occasions (face à Lyon et Toulouse) avant de finalement décrocher une première victoire salvatrice à l’extérieur sur la pelouse de Jean-Bouin. Et cette saison, les Brivistes sont restés sur la même dynamique. Défaits par Lyon et Montpellier, les joueurs de Jeremy Davidson ont dû attendre le déplacement à Perpignan pour débloquer leur compteur de victoire. À tel point qu’après quatre journées et au moment de recevoir le promu bayonnais, annoncé être un concurrent direct dans la course au maintien, Brive est tout simplement la seule équipe à ne pas avoir gagné devant son public. "On ne peut pas se satisfaire de gagner deux points de bonus sur les deux premiers matchs à domicile. Ça ne suffit pas, mettait en garde le manager du CAB après la défaite contre Montpellier. Pour venir à bout de nos prochains adversaires, il faudra être beaucoup plus précis, efficaces en zone de marque."

Des retours bienvenus

Pour se rassurer au moment de pénétrer sur la pelouse d’Amédée-Domenech, les Brivistes pourront toujours se dire qu’ils n’ont pas perdu à domicile en Top 14 face à un promu depuis la saison 2011-2012, contre Bordeaux-Bègles et Lyon.

Samedi, le CAB devrait toutefois pouvoir compter sur quelques retours importants dans son paquet d’avants, à l’image des piliers gauches Malino Vanai et Daniel Brennan – tous deux touchés en ouverture du championnat contre Lyon – ou du deuxième ligne international argentin Lucas Paulos, victime d’une commotion en début de match à Perpignan. Car oui le CAB n’a pas été épargné par les blessures en ce début de saison – le total est monté jusqu’à quinze absents après celle d’Enzo Hervé à Castres. Et si les jeunes ont fait plus qu’assurer, les Corréziens ont parfois manqué d’expérience dans les moments clés, comme en fin de match contre Montpellier.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?