Bilan joueurs - les oubliés : L'opportunité était trop belle

  • Romain Buros fait partie des membres du groupe France qui n'ont pas eu l'occasion de jouer contre l'Australie
    Romain Buros fait partie des membres du groupe France qui n'ont pas eu l'occasion de jouer contre l'Australie Icon Sport - Matthieu Mirville
Publié le

Fabien Galthié n’avait pas commencé à énoncer les noms des joueurs retenus pour jouer ce dernier test de la tournée qu’on entendait déjà les esprits chagrins plaindre les neuf joueurs restés à quai lors des trois rencontres. Certes, pour Etienne Fourcade, Florent Vanverberghe, Patrick Sobela, Clovis Le Bail, Joris Segonds, Tani Vili, Alivereti Raka, Romain Buros et Gervais Cordin, la déception de n’avoir jamais été alignés sur une des trois feuilles de match a dû être grande. Peut-être même immense et c’est logique, forcément logique. Seulement, comment en vouloir au sélectionneur ? Galthié le dit et le répète depuis sa prise de pouvoir : il veut gagner des matchs, des titres, « remplir l’armoire à trophée ». L’opportunité de remporter une tournée dans l’hémisphère Sud chez une des trois grosses nations, ça n’arrive pas tous les jours. Alors, aligner « l’équipe la plus compétitive », du moment, n’a rien de choquant. Quand bien même cette tournée s’est déroulée dans un format inédit (trois tests en dix jours). Peut-être la Ligue et les clubs, qui ont accepté de laisser partir 42 joueurs en tournée au lieu de 35 initialement prévus par la convention FFR-LNR, râleront un peu mais le jeu en valait la chandelle, non ?

Et puis, « nous nous sommes adressés à eux en leur faisant comprendre qu’ils faisaient partie du projet jusqu’à la Coupe du monde 2023, a expliqué le manager Raphaël Ibanez. Tout ce que ces joueurs ont pu emmagasiner sera très précieux pour leur parcours. » De toute évidence, la déception a été vécue à différents degrés. Un garçon comme Gervais Cordin, systématiquement présent depuis l’arrivée de Galthié à la tête des Bleus, n’a encore jamais eu la chance d’enfiler la tunique bleue. Au fond de lui, le Toulonnais pensait probablement, en raison du contexte, que son heure avait enfin sonné. C’était sans compter sur la surprise Jaminet. Florent Vanverberghe a raté également une belle occasion. Il devait être remplaçant lors du premier opus face aux Wallabies. Un pépin physique l’a contraint au forfait de dernière minute. Quant à Alivereti Raka, il sait qu’il est dans l’antichambre des ailiers depuis longtemps. Mais en retrait par rapport à Gabin Villière, Damian Penaud ou encore Teddy Thomas. Quant aux six autres (Fourcade, Sobela, Le Bail, Segonds, Vili et Buros), ils ne doivent leur voyage qu’à un contexte amputant les Bleus de leurs cadres. Tous ont été récompensés de leurs performances abouties au cours de la saison dernière. En attendant mieux

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?