Amateurs - Digne s’ouvre au monde

  • Jérémy Teyssier et Claude Atcher ont signé une convention cet automne. Photo DR
    Jérémy Teyssier et Claude Atcher ont signé une convention cet automne. Photo DR
Publié le

Digne est le fer de lance du Festival Mondial de Rugby Amateur, qui sera organisé en 2023, avec le soutien de France 2023.

La Coupe du monde 2023 va vite devenir une réalité, et le Festival Mondial des Clubs Amateurs aussi !

En quelques mois, Digne et son président, Jérémy Teyssier ont réussi à faire de leur rêve une réalité pour des milliers de passionnés : organiser une compétition mondiale regroupant des rugbymen amateurs du 22 au 30 septembre 2023.

"Quand j’ai repris le club en 2016, je voulais faire toucher du doigt aux joueurs le rugby étranger, que j’avais pu découvrir étant étudiant", explique le dirigeant. Après des échanges avec un club gallois, le club organise une version amateur du Tournoi des 6 Nations. La venue de M. Noda, le maire de Kamaichi, au Japon, avec qui Digne est jumelé, et qui représentera le Japon en 2023, donne des envies mondiales. "Kamaichi a été le premier club amateur, champion du Japon. Il a été le symbole du rugby amateur lors de la Coupe du Monde 2019. Nous souhaitions que Digne le soit pour la prochaine."

Par l’intermédiaire d’Henri Mondino, Jérémy Teyssier parvient à rencontre "France 2023", et un partenariat est signé le 29 octobre dernier.

"Nous sommes le premier projet labellisé par le GIP", se réjouit le président. Ce projet, auquel participe toute une région, a plusieurs facettes. Outre la dimension sportive, l’événement donnera lieu à des actions sociales et solidaires, avec Rugby 2 Rue, en direction des quartiers en difficultés, des échanges entre 19 écoles françaises en lien avec 19 écoles des pays participant au Festival. Sur le plan sportif, la plupart des clubs représentants les pays qualifiés sont déjà connus (lire plus haut). Les matchs de poules (dont la constitution a été basée sur celles de la Coupe du monde) se dérouleront à Port-de-Bouc, Saint-Raphaël, Arles, Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, les quarts de finale à Manosque et Sisteron et les demi-finales, petite et grande finale à Digne évidemment. En clôture de l’événement, le dirigeant souhaite également battre un record, celui de la plus grande troisième mi-temps jamais organisée après un match de rugby. D’ici là, il y a encore beaucoup de pain sur la planche pour organiser l’événement. Mais comme pour sa grande sœur, on a hâte d’assister au premier Festival Mondial de Rugby Amateur.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?