Penaud et Ramos décisifs, Atonio indiscipliné : les notes des Bleus

  • Thomas Ramos, face à l'Australie.
    Thomas Ramos, face à l'Australie. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Damian Penaud, grâce à un éclair de génie, et Thomas Ramos, rassurant et précis, ont été les grands bonhommes de la victoire française. En revanche, Uini Atonio a été mis à la faute, quand Cameron Woki et Gaël Fickou furent trop discrets.

15 – Thomas Ramos 7,5/10

Il était attendu, il a répondu présent. Auteur d’une excellente relance d’entrée (5e) et sécurisant sous les ballons, il fut souvent le détonateur sur les offensives françaises avant la pause et son coup de pied judicieux dans les 22 mètres australiens (14e) aurait mérité un meilleur sort. Il a su s’adapter au système du XV de France, notamment dans l’occupation du terrain, et fut surtout impérial face aux poteaux avec un sept sur neuf, dont une pénalité de cinquante mètres (10e). A l’initiative quand il fallait, rassurant également, il a rendu une belle copie.

A lire aussi : France - Australie - L’homme du match : Thomas Ramos, 20 pions et des points positifs

14 – Damian Penaud 8/10

Quel joueur ! Le Clermontois reste un attaquant hors pair, capable de mettre le feu dans la défense adverse comme sur son accélération foudroyante à la demi-heure de jeu, ou sur ses prises d’intervalle de la 68e et de la 72e. Sûrement le meilleur du monde dans son domaine, comme le prouve son essai exceptionnel (76e), au terme d’un exploit personnel. S’il est à créditer d’un énorme plaquage offensif dans les 22 mètres adverses sur lequel les Bleus ont récupéré le ballon pour se créer une grosse occasion (14e), il fut pris sur le débordement de Wright, en laissant trop d’espace dans son couloir, ce qui a conduit au premier essai australien (18e). Mais on lui pardonnera.

\ud83c\uddeb\ud83c\uddf7\u26a1\ufe0f\ud83c\udde6\ud83c\uddfa | DAMIAN PENAUD REDONNE L'AVANTAGE AUX BLEUS (30-29) !! #FRAAUS #XVdeFrance

\u25b6\ufe0f Suivez le direct : https://t.co/wMtiCQ54rU pic.twitter.com/IKZQVLT9rz

— francetvsport (@francetvsport) November 5, 2022

13 – Gaël Fickou 5/10

Il a certes gratté un ballon chaud devant les 22 mètres français dès la 2e minute mais il a globalement été moins percutant qu’à son habitude. Même si son interception (40e), qui a mené à l’essai de Marchand et a permis aux Bleus de repasser devant au score avant de revenir aux vestiaires, fut décisive. Remplacé par Lebel (66e).

12 – Jonathan Danty 6/10

Il a souvent servi de point d’impact au centre du terrain mais il n’a pas trouvé autant d’avancée que lors de ses dernières sorties en sélection, avec moins de dix mètres parcourus ballon en mains. À l’image de son premier grattage sur la ligne médiane (49e), il a en revanche été généreux en défense. Et il faudra se rappeler que c’est lui qui a gratté l’ultime ballon, scellant la victoire des siens.

Jonathan Danty, face à l'Australie.
Jonathan Danty, face à l'Australie. Icon Sport - Icon Sport

11 – Yoram Moefana 5/10

Un match extrêmement frustrant pour lui, durant lequel il a eu très peu de munitions à se mettre sous la dent sur le plan offensif. Toutefois propre et appliqué dans les tâches obscures, il aurait sûrement pu mieux défendre sur l’essai de Campbell (57e), en fermant davantage et l’obligeant à effectuer la dernière passe.

10 – Romain Ntamack 5/10

Finalement peu sollicité dans le premier acte, puisque Dupont s’est chargé du jeu au pied d’occupation, l’intéressé s’est contenté d’orchestrer, sans prise de risque, et de défendre de manière efficace. S’il n’a pas réussi à reprendre Foketi sur son essai, il a rassuré sur son état physique pour un match de reprise mais il n’a pas eu son influence habituelle. Il fut peut-être légèrement en retard dans son replacement sur l’essai de Campbell. Remplacé par Jalibert (58e), qui a essayé d’apporter sa vitesse et son culot. Sa passe, sur l’essai de Penaud, fut lumineuse.

9 – Antoine Dupont 5,5/10

Ce n’était pas le Dupont des grands soirs. Pris sur son premier ballon, il a trouvé une touche directe (11e) et fut trop brouillon, ce qui s’explique aussi par la forte pression adverse. Son petit coup de pied par-dessus, dans les 22 mètres wallabies (18e), était bien senti mais l’action s’est finie par…un contre de cent mètres et l’essai de Foketi. Puis, à la 40e, il a fait une course folle pour suivre le coup de pied de Fickou et mettre une immense pression sur le dernier défenseur, ce qui permis de récupérer la possession et à Marchand de marquer. Coupable sur une pénalité concédée (55e), qui a conduit à l’essai de Campbell, il a eu le mérite de dynamiser jusqu’au bout.  

8 - Grégory Alldritt 5/10

Dans son registre habituel, il a parfois paru émoussé. Certes, il compte à son actif un très bon « contest » qui a offert une pénalité à Ramos (10e). Il a également été présent en première période mais n’a pas réussi à mettre autant son équipe dans l’avancée que d’habitude. Il a également commis un en-avant coupable près de la ligne d’essai après une combinaison en touche (70e).  

Grégory Alldritt, face à l'Australie.
Grégory Alldritt, face à l'Australie. Icon Sport - Icon Sport

7 - Charles Ollivon 5/10

Pour son premier match en bleu sans le brassard de capitaine, sans doute a-t-il eu l’envie d’en faire encore un peu plus. Souvent à juste titre, parfois de façon désordonnée. Il a notamment inscrit le premier essai sur du jeu à zéro passe (16e), un essai refusé pour avoir marqué en deux temps. Il a aussi été sanctionné pour une entrée latérale dans un maul en début de seconde période et a perdu deux ballons. Une bonne défense aérienne (38e) à son actif, qui a permis de récupérer réussie par Ramos et douze plaquages, ce qui a fait de lui, tout de même, le meilleur plaqueur français.

6 -Anthony Jelonch 5/10

Comme à son habitude, il a été très précieux dans le combat au près et dans les collisions. Il a collé quelques timbres énormes à l’exemple de ce dernier juste avant la pause sur lequel Thibaud Flament a réussi à contester le ballon pour une pénalité bienvenue. En revanche, il n’a pas eu son rendement défensif habituel. Seulement six plaquages dont un raté.

Anthony Jelonch, face à l'Australie.
Anthony Jelonch, face à l'Australie. Icon Sport - Icon Sport

5 - Thibaud Flament 6/10

Discret ballon en main, il a tout de même eu un joli rendement défensif. A l’image de cet énorme plaquage sur le pilier gauche Slipper en tout début de rencontre. Au total, il compte huit plaquages pour un seul raté. Positionné à droite de la deuxième ligne, il a tenu la baraque dans ce secteur de jeu. Il a également été précieux dans l’alignement avec un ballon volé (53e) à la touche australienne. Il s’impose comme une valeur sûre de ce groupe.

4 - Cameron Woki 4,5/10

Dans la droite lignée de son début de saison en Top 14, il s’est montré assez discret. Un premier renvoi raté avant d’être impérial sur le second. Une faute au sol grossière à son actif qui, sans la maladresse de Fowley, aurait offert trois points aux Australiens (24e). Il a cédé sa place à la 50e minute à Romain Taofifénua, sans doute parce que Flament s’est montré plus à son aise sur cette rencontre. Le grand « Tao » qui a commis un plaquage haut offrant une pénalité facile à l’Australie, réussie par Fowley (75e).

3 - Uini Atonio 4/10

Il a été sanctionné sur la première mêlée et a commis un plaquage sans ballon (13e). Résultat : il a offert six points aux Australiens. Pour le reste, il a joué sur son registre habituel, servant constamment de point d’ancrage sur les temps de jeu après les libérations lentes. Mais il s'est vite montré essoufflé. Il a été remplacé à la 54e minute par Sipili Falatea.

Uini Atonio, face à l'Australie.
Uini Atonio, face à l'Australie. Icon Sport - Icon Sport

2 - Julien Marchand 6,5/10

Une prestation à l’image de ce qu’il a l’habitude de produire. C’est lui qui a permis juste avant la pause de ne pas rentrer aux vestiaires en étant mené au score, ce qui aurait été une première à domicile sous l’ère Galthié. En faisant parler sa puissance, il inscrit le seul essai des Bleus en première période sur un jeu à zéro passe. Il a touché beaucoup de ballons dans le jeu courant (12 pour 3 défenseurs battus), souvent pour les bonifier. Il a été remplacé à la 54e minute par Peato Mauvaka.

? ????? ????? ?? ??-?????, l'essai de Julien Marchand qui permet à notre #XVdeFrance de passer en tête ! #FRAAUS #XVdeFrance #NeFaisonsXV pic.twitter.com/mJpOZGS3OA

— France Rugby (@FranceRugby) November 5, 2022

1 - Cyril Baille 6,5/10

Il était très attendu après l’annonce de sa titularisation surprise en raison de ce qui aurait pu être considéré comme un manque de compétition (seulement 34 minutes de temps de jeu depuis le début de saison). Il a répondu présent, se montrant très actif dans le jeu courant (10 courses ballon en main, un chiffre impressionnant pour un pilier) et assurant sa part de travail en mêlée fermée. Il a été remplacé par Dany Priso à la 54e minute de la rencontre, qui a commis une faute offrant trois points aux Australiens (65e).

 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
Jacquot56 Il y a 23 jours Le 06/11/2022 à 17:41

Les 7 mois sans matches internationaux ont donné une EDF sans beaucoup de cohésion. Il va falloir beaucoup travailler pendant la Semaine pour ne pas subir les sudaff!

bouboule83 Il y a 24 jours Le 06/11/2022 à 07:43

un ouvreur hors de forme incapable d'apporter du soutien à son demi de mélée en difficulté, voila surtout la réalité de ce match