August : « Plusieurs nouveaux formats de compétition sont à l’étude »

  • Plusieurs nouveaux formats de compétition sont à l’étude
    Plusieurs nouveaux formats de compétition sont à l’étude DR
Publié le , mis à jour

Après la décision de la FFR de mettre à l’arrêt la Nationale, Benoît August, président de Dax, fait le point sur la situation et notamment sur les formats de compétitions envisagés pour la reprise. 

Comment avez-vous accueilli l’arrêt de la compétition ?

La genèse de cette histoire, c’est que le Ministère des sports ne nous a pas inclus dans le dispositif concernant le sport professionnel. La FFR, après discussion avec le Ministère, est donc venu vers nous pour nous tenir informé et nous dire que nous pouvions demander une dérogation pour continuer à jouer. Une dérogation qui avait 99 % de chance d’être acceptée. Seulement, cela supposait de jouer à huis clos et dans le respect des mesures sanitaires du monde professionnel. Mais, nous n’aurions eu aucune subvention, ni aide de l’État prévue pour le monde professionnel.

Ce qui aurait été compliqué…

C’était se tirer une balle dans le pied. C’est pourquoi il nous fallait toutes ces informations avant de prendre une décision. La consultation de la FFR auprès des clubs avait donc pour but de savoir si on demandait une dérogation ou non. L’arrêt de la compétition a été assumée, elle, par la FFR. Nous allons donc pouvoir bénéficier de l’aide au chômage partiel pour nos salariés. Pour l’heure, la reprise des entraînements est actée pour la sortie du confinement, au 1er décembre. La compétition, elle, ne reprendra pas avant le 10 janvier.

Qu’en est-il du format de la compétition lorsque vous reprendrez, si tout va bien, début janvier ?

Plusieurs nouveaux formats de compétition sont à l’étude. Ce qui est sûr, c’est que nous ne pourrons pas disputer ce championnat dans le format initialement prévu. Ça nous emmènerait à fin juillet et couperait, de facto, le lien avec la Pro D2. Or, tous les clubs engagés dans cette compétition ont tous plus ou moins cette ambition de monter. Nous travaillons donc par petits groupes avec l’objectif lors de la prochaine Assemblée Générale de la FFR le 12 décembre de changer les statuts de la compétition, ce qui est une contrainte réglementaire.

Quelles sont alors les solutions ?

Certains ont évoqué le gel des points à la 7e journée avec une péréquation pour les matchs non joués et reprise directement sur les matchs retours en enlevant les phases finales. Une autre idée, c’est de créer deux poules de sept clubs avec une phase finale à l’issue. Mais quid des points déjà acquis. Les conservons-nous ou pas ?

Votre avis ?

Quelques soit la formule, je pense que les clubs doivent repartir avec les points déjà acquis. Je suis à assez à l’aise pour le dire que nous ne sommes pas premier. Mais pour ceux qui sont en tête, ce serait justice. Ensuite, je pense qu’il faut des phases finales. C’est l’essence même du rugby.

Est-ce que ce nouvel arrêt peut être fatal à un club comme Dax ?

Gouverner, c’est prévoir. Pendant le Covid, nous avons déjà eu ce changement de division auquel je n’étais pas forcément attaché, mais nous avons anticipé. Nous avions tablé sur une baisse de budget de 20 %. Nous n’avons pas dépensé ce que nous n’avions pas. Maintenant, nous avons forcément un manque à gagner sur les recettes billeterie, hospitalité et buvette. Le chômage partiel, nous allons en bénéficier pendant un mois, mais ça ne comble pas tout. Pour autant, le club n’est pas en danger, mais il ne faudrait pas que ça dure trop longtemps.  

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?