Y a d’la joie chez les Montois, de nouveau leaders de Pro D2

  • Y a d’la joie chez les Montois, de nouveau leaders de Pro D2
    Y a d’la joie chez les Montois, de nouveau leaders de Pro D2 Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Secoué à Oyonnax la semaine dernière, le Stade Montois a remis les pendules à l’heure face à Rouen, en empochant son quatrième bonus offensif à domicile

Très détendu malgré la défaite, Nicolas Godignon, le patron sportif rouennais, a entamé la conférence de presse d’après match sur le mode humoristique :  « On a pris le tarif habituel à Mont-de-Marsan, c’est ça ? » avant de pousser l’analyse un peu plus loin : « Quand on n’a pas le ballon c’est difficile, d’autant que notre touche ne nous a pas aidés quand nous sommes rentrés dans le camp montois. Les garçons ont donné le maximum mais c’est difficile de continuer à s’accrocher quand on est menés de trente points. Notre volonté défensive est à souligner, mais au final nous encaissons une lourde défaite face à une très belle équipe montoise qui peut nourrir des ambitions. Pour nous, l’objectif reste le maintien. » De l’autre côté, les sourires étaient de mise, après un voyage dans l’Ain décevant la semaine passée. Christophe Loustalot, qui avait assumé plus souvent qu’à son tour la mauvaise période montoise l’an dernier, était radieux : « En ce moment tout roule pour nous. C’est encore une grosse partition de toute l‘équipe. Je crois qu’on fait quasiment 100 % en conquête, on met beaucoup de vitesse dans le jeu, pourvu que ça dure. Après la saison dernière, on apprécie d’autant plus. La confiance est là, et c’est une des clés de la réussite. On est sur un petit nuage, il faut tout faire pour y rester et pour ça il faut continuer de travailler très sérieusement. »

Un statut à assumer

On fait confiance à Patrick Milhet, le manager montois, pour ne pas se laisser griser par un début de saison tonitruant : « Ce soir nous avons eu du mal à mettre du rythme pendant une grande partie de la rencontre. Nous qui aimons le jeu dans le désordre, il nous a fallu attendre la dernière demi-heure pour enflammer ce match. Il reste donc des choses à corriger, même si nous ne faisons pas la fine bouche. Mais restons vigilants, car nous avons maintenant un statut de leader qu’il va falloir assumer. » Car le programme des Montois s’annonce épais dans les semaines à venir. Mais sans préjuger de ce que sera le proche avenir, cette victoire bonifiée, la quatrième en autant de rencontres à domicile, confirme que ce groupe est taillé pour jouer les premiers rôles. Sa force collective et son ambition sont des gages solides de réussite, et son effectif dense et homogène lui permet d’assurer un niveau de performance constant. De quoi avoir quelques arguments pour se rendre dans l’antre de Sapiac. Après la déception enregistrée à Oyonnax, voilà un nouveau défi très attendu.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Pierre BAYLET
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?