Les Montois doivent vite rebondir

  • Les Montois ont perdu à Montauban, mais il n’y a pas encore péril en la demeure. Relance attendue contre Soyaux-Angoulême. Photo Stéphanie Biscaye
    Les Montois ont perdu à Montauban, mais il n’y a pas encore péril en la demeure. Relance attendue contre Soyaux-Angoulême. Photo Stéphanie Biscaye
Publié le

Après un coup d’arrêt sérieux à Montauban, les Montois se doivent de repartir du bon pied face au promu.

Si les Montois avaient des velléités de rester sur leur petit nuage après une semaine de coupure qui les a vus sous le feu des projecteurs médiatiques avec les trophées remportés par leur staff et par Léo Coly, ils trouveront au moins deux raisons de passer très rapidement à autre chose au moment de recevoir Soyaux-Angoulême : d’abord leur défaite à Montauban, cinglante, lors de la dernière journée du premier bloc, ensuite le souvenir de la dernière venue des Charentais à Boniface, le 2 avril 2021, qui s’était soldée par une victoire des visiteurs.

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts de la Midouze et de la Charente. Les Landais forts de leur dernière saison, et d’un début d’exercice somme toute positif sur le plan comptable, ont à la fois quelques certitudes et quelques interrogations, quand leur adversaire, repassé par la Nationale pour remonter aussitôt, démontre depuis le mois d’août qu’il s’est rapidement remis dans le rythme du Pro D2, comme en attestent ses victoires face à Vannes et Béziers, et sa belle résistance sur le terrain de Nevers.

Remettre les choses en ordre

Attaquant une série qui peut, à condition de bien la négocier, leur permettre de s’installer durablement dans le haut du tableau, les Montois ont donc tout intérêt à se méfier d’un adversaire qui n’aura aucune pression ce soir, et qui n’en sera que plus redoutable. Il va falloir aux Landais, pour ne pas tomber dans le piège tendu par les hommes de Vincent Etcheto, montrer un autre visage que celui qu’ils ont présenté récemment en Tarn-et-Garonne. Leur passivité défensive, leur manque d’engagement et de précision il y a quinze jours, sera pardonnée à condition qu’ils soient sans lendemain. En conséquence, cette rencontre est attendue comme un nouvel élan. Mais un match de reprise est toujours quelque peu aléatoire et Patrick Milhet, le manager montois, le sait : "Soyaux-Angoulême est une équipe bien organisée et elle ne renie pas ses principes. Elle aime jouer dans le désordre. À nous donc de définir le cadre de cette confrontation et de mettre de l’ordre pour ne pas se mettre en difficulté."

Pour cela, les Landais enregistreront le retour de pas mal de cadres laissés au repos à Montauban. À charge pour eux de retrouver le bon chemin dont ils se sont passablement écartés lors de leur dernière sortie. Un match maîtrisé serait de bon augure avant un déplacement important autant que difficile à Rouen.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pierre BAYLET
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?