Champions Cup - Montpellier en bête blessée

  • Zach Mercer et les Montpelliérains vont devoir composer avec beaucoup d’absences pour gérer ce match face aux London Irish. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
    Zach Mercer et les Montpelliérains vont devoir composer avec beaucoup d’absences pour gérer ce match face aux London Irish. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

Frappé par plusieurs blessures ou absences diverses aux poste de deuxième ligne et de centre, le mhr n’aborde pas cet épisode européen dans les meilleures conditions.

Dire que le champion de France en titre ne va pas démarrer son parcours européen dans les meilleures conditions tient du doux euphémisme. Certes, il va bien mieux qu’en début de saison, et cela se voit dans les résultats : avant d’avoir ramené un point de bonus de son dernier déplacement à Clermont le week-end dernier (19-14), le MHR avait enchaîné trois victoires consécutives : contre le Stade français (23-19), à Toulon (16-26) et contre Bayonne (35-14). Trois succès de rang qui ont permis au champion de France de retrouver le top 6, puisqu’il est actuellement cinquième provisoire.

Le problème, c’est que les Cistes ont obtenu ces résultats en payant un (très) lourd tribut : en effet, voilà des semaines que l’effectif héraultais est frappé par les blessures. Et le problème, c’est que cette hécatombe est très localisée, puisqu’elle concerne les postes de deuxième ligne et de centre. L’entraîneur principal Jean-Baptiste Elissalde le regrettait en début de semaine auprès de nos confrères de Midi Libre : "À la limite, si c’était clairsemé un peu partout, on pourrait compenser vu l’effectif qu’on a. Mais quand ça touche un poste, on a l’impression que ça s’acharne." Et le technicien de passer en revue ses troupes, en commençant par la deuxième ligne : "La blessure de Paul Willemse tarde à se résorber, Florian Verhaeghe est suspendu et Bastien Chalureau a toujours mal à l’épaule. Ça fait pas mal de casse." À ceci, il faut ajouter la cheville douloureuse de Nicolaas Janse Van Rensburg, ce qui nous donnait quatre deuxième ligne indisponibles la semaine dernière. Des absences qui se sont logiquement fait sentir sur la pelouse du Michelin, comme le déplorait le manager Philippe Saint-André après la rencontre : "En première période, on a eu beaucoup d’opportunités, mais on a manqué d’agressivité dans les zones de ruck, on s’est fait gratter énormément de ballons. C’était compliqué aujourd’hui parce qu’on jouait sans seconde ligne. On s’est accrochés, en mêlée et en touche, ça allait, mais on a eu du mal dans la puissance sur les ballons portés, on a eu du mal à les arrêter." Pour ce premier rendez-vous européen, le MHR ne pourra toujours pas compter sur Verhaeghe, Van Rensburg ou Willemse. En revanche, le néointernational Bastien Chalureau est espéré pour faire le voyage outre-Manche. C’est d’ailleurs pour cette raison que le colosse a été ménagé en début de semaine. Et si l’on veut voir le verre à moitié plein, on peut aussi voir ces absences comme une bonne opportunité pour le jeune troisième ligne Lenni Nouchy (19 ans), plutôt en vue à Toulon et à Clermont et dont les aptitudes en touche sont précieuses avec les absences des habituelles tours de contrôle de l’alignement héraultais.

Au centre aussi, ça coince…

L’autre poste où l’effectif du MHR tire la grimace est le centre, où pas moins de trois spécialistes sont sur le flanc : aux absences de Jan Serfontein (opéré d’une épaule à l’intersaison) et d’Arthur Vincent (opéré des ligaments d’un genou) s’est ajoutée celle de Geoffrey Doumayrou, qui s’est blessé à un mollet et qui devrait manquer les trois prochaines semaines de compétition : "On ne prendra aucun risque avec ce genre de joueurs, prévenait Elissalde. Surtout que les autres joueurs donnent satisfaction. Le souci, c’est la régénération et l’émulation. On ne peut pas prendre le temps de développer un mec s’il enchaîne en permanence." Et ce mec, c’est le polyvalent Thomas Darmon qui, avant le déplacement à Clermont (dont il a été exempté) n’avait manqué qu’un seul match de Top 14 après 11 journées. Le centre a eu droit à une semaine de repos complet, et sera probablement sur le pont contre les London Irish. Tout comme Forletta, Coly, Rattez et Lam, qui ont été également préservés la semaine dernière.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?