• Virimi Vakatawa (France)
    Virimi Vakatawa (France) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Entretiens

Vakatawa : « Je croyais que c’était fini »

Quel est votre sentiment depuis votre arrivée au Japon ?

C’est un truc énorme. Il y a tout juste quelques semaines, je n’étais même pas dans le groupe. Et puis suite au forfait de Geoffrey (Doumayrou, N.D.L.R.), le staff m’a contacté. Je suis très heureux de faire partie de ce groupe pour disputer cette Coupe du monde.

Qu’avez-vous ressenti quand le staff vous a appelé ?

Je n’ai pas hurlé de joie tout de suite car je m’étais légèrement blessé à la cuisse pendant le stage de reprise avec le Racing. Je n’étais donc pas sûr de pouvoir répondre à cette invitation… Il fallait que je passe des examens, et attendre des nouvelles de mon ischio-jambier. Après ça, j’ai été assuré de pouvoir aller au Japon.

Aviez-vous toujours cette Coupe du monde dans un coin de votre tête ?

Non, pas du tout. Je croyais vraiment que c’était fini. Mais finalement Jacques Brunel a appelé Toto (Laurent) Travers et m’a appelé deux ou trois heures après pour me l’annoncer.

Mais même à ce moment-là, vous n’intégriez que le groupe des 37, et étiez encore loin de monter dans l’avion…

C’est vrai. Mais je me suis dit que j’intégrais quand même le groupe qui préparait la Coupe du monde. Mais pour moi, c’était déjà énorme.

Le staff vous a pris comme centre, mais vous a-t-il dit que vous pourriez aussi évoluer à l’aile ?

Non on ne m’a rien dit de particulier… En tout cas je joue au centre à chaque entraînement.

Avez-vous ressenti de la pression avant le match contre l’Italie, étant donné que ce match était votre seule occasion de vous montrer ?

La pression non, surtout pas ! Je savais que je n’avais qu’une balle dans le barillet. Si je me ratais, c’était fini ! Donc j’ai préféré ne pas me rajouter de pression… Je suis resté calme et j’ai bien discuté avec les joueurs déjà présents pour apprendre un maximum de choses.

Wesley Fofana nous a récemment confié que le nouveau système défensif était plus confortable pour tout le monde. Partagez-vous cet avis ?

Ce système consiste en une défense très agressive quand on est loin de notre ligne. On a vu qu’il était efficace lors des deux matchs contre l’Ecosse et celui contre l’Italie. Les joueurs ont confiance en ce système que le staff a mis en place, et si on continue à faire ça, ça va le faire.

Qu’attendez-vous de cette Coupe du monde ?

J’aborde cette Coupe du monde exactement comme je l’ai fait pour le match face à l’Italie : si on me donne une chance, je la saisirai à deux mains. Les joueurs qui sont là depuis deux mois méritent plus de jouer que moi qui viens juste d’arriver, mais je vais travailler le maximum de chose aux entraînements à la vidéo pour être prêt si le staff me donne une chance.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir